Ao Oni

Bienvenue dans ce manoir maudit...hihihi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tonto el que no entienda [Feat Edmundo & Kureiji & Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Tonto el que no entienda [Feat Edmundo & Kureiji & Jack] Dim 17 Nov - 15:59

Tonto el que no entienda
Cuenta una leyendar



Edmundo & Katsuo & Jack



La bibliothèque semblait silencieuse avant que les deux humains entrent dans celles-ci. L’un paraissait bavard et l’autre secret.

« Donc, ainsi, le petit Poucet a pu rentrer chez lui, riche, même s’il a un peu voler l’ogresse …  Sinon, je connais d’autres contes… Enfin… Paraboles… » En effet, ses géniteurs ne lui avaient jamais raconté de contes, encore moins s’il était français. Foutu nationalisme, Edmundo irait même à dire Franciste. Cette histoire du Petit Poucet, il ne l’a connait que grâce à Kagura, une de ses amies mangeuse de grenouille et buveuse de champagne. Ça lui arrivait souvent de raconter des contes, ivre en prenant sa  jumelle dans sa bras, elle aussi saoule, ses préférés était le Petit Chaperon Rouge et La Belle et la Bête.

Mais s’il connaissait les paraboles, c’est encore une fois grâce aux prêtres et leurs matines, lui et d’autres personnes avaient reçu des emplois du temps à la manière des moines du moyen-âge, certes, ce n’était pas très intéressant, étant donné que les paroles du seigneur se répétait, cela comme les cours de latin l’avait ennuyé.

« Enfin, nous y voilà ! dit-il en se précipitant vers un rayon de livre, regarde, comment ils ont pu abandonner une telle bibliothèque ! C’est génial !Il choisit un livre sans images, assez gros. Ce que disait ce livre, on ne le su jamais, toutefois, cela eu pour effet de faire rougir notre castillan. C-ce livre n’a pas d’intérêt, ne le regarde pas ! » puis il le reposa.

« Katsuo, si tu trouves un truc sympa, dis le moi, okay ? »


HRP:
 

_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi ♥️

Oh ! Me Hablo en #735000


Dernière édition par Edmundo Barro le Sam 23 Nov - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm a little monster and I love that ♪

I'm a little monster and I love that ♪


Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 19
Localisation : Derrière toi! Nié hé hé...

MessageSujet: Re: Tonto el que no entienda [Feat Edmundo & Kureiji & Jack] Sam 23 Nov - 5:40


Edmundo & Katsuo & Jack
 


Durant tout le trajet, Katsuo était resté silencieux. Clopinant encore et toujours maladroitement, il se tenait au mur pour éviter de tomber. Même s'il avait mal, même s'il avait faim, le jeune garçon continuait de sourire naïvement alors que l'être l'accompagnant lui racontait des histoires qu'il n'écoutait que d'une oreille. Katsuo ne pouvait s'empêcher de laisser son esprit vagabonder ailleurs, il se demandait s'il avait déjà entendu ces contes par le passé. Cependant, les seules scènes passées qui lui reviennent ne sont pas des plus joyeuses. Si bien qu'il secoua la tête pour tout oublier et accéléra un peu le pas pour éviter de perde Ed'.

« Enfin, nous y voilà ! » Le jeune monstre sursauta à l'entende de ces mots. Alors qu'il redressa la tête vers l'espagnol, celui-ci était déjà en train feuilleter un livre. Katsuo ne put s'empêcher de soupirer en le voyant faire, à se demander lequel était le plus immature. Il entra discrètement dans la pièce à son tour en jetant un regard circulaire. Il y avait beaucoup beaucoup de livres. Tellement que Katsuo ne voulait pas se fatiguer pour tous les compter.

Edmundo lui demanda de l'avertir s'il trouvait quelque chose de sympa. Il se contenta de tourner la tête vers lui alors que son esprit semblait encore autre part. Se penchant alors en voyant quelque livre traîner par ci et par là, Katsuo se mit dans l'idée non pas de les ranger à leur juste place, mais de les mettre en pile afin que l'emplacement qu'il occupe soit plus restreint. Fabriquant ainsi une tour dont il était fier. 

Soudain, quelque chose capta son attention, elle se trouvait en dessous des livres qu'il venait tout juste d'empiler. Résigner à détruire son oeuvre pour avoir ce qu'il cherche, il fit néanmoins tout son possible pour que la tour ne s’effondre pas et étonnamment, c'est avec brio qu'il le réussit. Se retrouvant du coup avec un petit livre entre les mains. Il retira la poussière encore présente sur la couverture en le frottant sur sa veste puis jeta un coup d'oeil au titre... Qui ne lui dit absolument rien, semble-t-il que les symboles ne ressemblaient pas à ce qu'il connaissait. Ou alors -ce qui est le plus probable- il avait oublié leur signification. Quelque peu curieux, il apporta le livre à Ed dont il n'avait toujours pas oublié la présence.
« ... Lecture? »
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A normal person that want to leave

A normal person that want to leave


Messages : 7
Date d'inscription : 22/11/2013
Localisation : Bien caché dans une cave.

MessageSujet: Re: Tonto el que no entienda [Feat Edmundo & Kureiji & Jack] Sam 23 Nov - 19:59


Être ou ne pas être, telle est la question.

Si par hasard une personne vous disait qu'elle se trouvait dans tel ou tel endroit, vous demanderiez sûrement, soit naturellement la raison de sa présence en ce même lieu. Bien évidemment, toujours un « Je le voulais juste » ne suffit pas, et la curiosité familière vous pousse à insister. On ne peut pas réellement nier ces faits, comme quoi, tout autre réalité serait en fait un mensonge et ainsi de suite.
C'était dans ces quelques circonstances ou plutôt points de vue que je me devais entre autre de vous expliquer le pourquoi du comment, notre jeune Jack se retrouvait dans une bibliothèque.
Bien évidemment, même sans mon intervention personnelle, vous auriez pu présumer qu'il lisait. Ou peut-être tel n'était pas le cas.
Il cherchait simplement du calme, du silence. Il avait d'une certaine façon besoin de réfléchir.
Il eut alors simplement remonté sa capuche, assis sur une chaise au fond, sa tête étant posée confortablement dans le creux de sa main droite alors que de la gauche il dessinait de ses doigts des cercles invisibles.
Que regardait-il ? Ou plutôt à quoi pensait-il ?
On se le serait demandé, vaguement mais sûrement. Ce qu'il cherche n'existe pas ou plutôt n'était rien. En ce moment ses pensées se retournèrent vers ce simple objectif, qui lui donnait finalement une conviction pour vivre et avancer : « Comment s'enfuir de ce manoir maudit ? »
Vous aviez beau lui répéter qu'il n'y avait aucune chance, il ne pouvait simplement pas y croire. Il s'accrocherait à cette idéale sans nom, à cet objectif sans gain. Aurait-il sa liberté une fois parti ? Des questions qui se bousculèrent sans trouver de réels chemins dans son esprit.

C'est en soi, perdu dans ses propres pensée qu'il n'entendit pas, ou plutôt le fit-il. Et c'est ce qui l'énerva.
Il cherchait le silence et « dieu » le lui enleva. Du moins, c'étaient les inconnus qui le lui enlèveraient plus précisément. Des bruits de pas, des paroles dont il ne prit pas l'attention d'analyser ou même d'y faire attention. C'était plus que les voix l'agaçaient. Et il savait indéniablement que si ces « personnes » allaient rester, il n'allait aucunement retrouver son calme tant désiré.
Dans un sens, il serait parti ou se serait fondu dans l'ombre d'un coin bien perché ; Mais là n'était pas le problème.
Il hésitait.
Il pouvait bien en ce moment aller leur parler, et quitte à rester dans ce foutu manoir cauchemardesque, il aurait mieux valu qu'il ne soit pas seul.
Normalement, la solitude ne le dérangeait pas mais son cas présent n'était pas du tout normal. Il était enfermé entre des milliers de monstres. Et ça...C'était pas cool du tout, m'voyez.

C'est en cette hésitation, qu'il décida de relever un regard furtif pour finalement s'arrêter sur les deux silhouettes qui venaient de pénétrer.
Il écarquilla les yeux.
Un monstre ? Un fantôme ? Un avatar ? Il n'arrivait absolument pas à définir la nature de la première personne. L'autre étant plus normal dans un sens, ou plutôt en la comparant avec l'étrange créature.
Avouons-le. Relever le regard pour finalement retrouver un être à la peau bleu, n'allait pas passer...Inaperçu. Et c'est d'un sentiment unique, d'une émotion singulière et d'une curiosité infime qu'il le considéra du regard.
Il le voulait. (Pas dans ce sens mais dans l'autre roh. XD) Lui demander ses origines, le questionner sur sa nationalité et il s'imaginait au fond, l'harceler de questions encore plus inutiles les unes que les autres. Et pourtant, il frissonnait. De peur ou d'anticipation, comme un brin de surnaturel, d'horreur qui enveloppait son aura, le tout accentué par cette air d’étrangeté qui survolait ce personnage.

Se rattrapant, à un moment donné en un soupire exaspéré par sa propre bêtise, il fixa la seconde personne. Elle semblait plus posé...Ou plutôt moins étrange. Il ne pouvait réellement définir l'atmosphère qui l'entourait en une première impression. Même si une simple question le pesait à son égard: "Comment pouvait-il rester avec une étrange créature aussi naturellement?" Et il se restreint à s'y perdre d'avantage. Il se convaincu qu'il ne devait chercher plus loin, qu'il pourrait passer sa route ou bien attendre qu'ils viennent vers lui. Il ne pouvait faire le premier pas. Et il essaya.

Il essaya de se dire que c'était sa politesse qui l'en interdit, son éducation, qu'il devait simplement rester le petit homme perdu dans son coin. Mais il ne l'était pas. Il n'était pas perdu, il savait ce qu'il faisait. Il le voulait ; Partir, s'enfuir. Et c'est avec cette unique objectif en tête qu'il se décida. Il avança vers eux d'un pas assuré, hésitant plus la distance se faisait courte. S'arrêtant aussitôt à dix mètres des deux compères,ne voulant aucunement déranger ou passer pour un intrus qu'on se devait d'éloigner, il dit, la voix basse, essayant de garder un certain calme, une certaine maturité, ne voulant aucunement laisser une mauvaise impression.
Et sans réellement savoir quoi dire,ni quoi demander ou même ce qu'il devait faire ou ne pas faire, il se senti obligé et lança simplement :

«Bonsoir... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Tonto el que no entienda [Feat Edmundo & Kureiji & Jack] Dim 24 Nov - 21:10

Que una hembra gitana
Conjuró a la Luna hasta el amanecer




Edmundo & Katsuo & Jack



« Lecture ? »

Edmundo détourna la tête d’un livre remplis de kanji bien trop compliqué (ou trop vieux ?) qu’il essayait de comprendre. Il reconnut  « 神楽», il connaissait plutôt bien cela, ce n’était pas comme si une de ses amie portait fièrement ce nom et ne le cachait pas. Donc, d’après cela et « 天照» ceci était assez pour savoir que ce bouquin parlait des rites et des rituels shinto.
Mais qu’importe ce livre, celui de Katsuo semblait être plus intéressant et donc, il prit le lire que l’homme bleu lui tendait. La couverture était simple, sans image mais les signes écrit en petites lettres argenté devraient sûrement signifié que ce livre avait son importance.
Il ouvrit le livre devant les petits yeux noirs de la personne lui ayant présenté le livre, puis passa ses doigts olive pour feuilleter ce qui semblait être un journal. De qui ? De quand et d’où ? Ce carnet ne le disait pas, ce qui frustra quelques peu l’espagnol.
Il regarda à nouveau Katsuo qui attendait sûrement une réponse, pauvre enfant ne sachant pas qu’il venait de faire une certaine découverte qui allait peut-être (ou pas) les aider à sortir. Katsuo, bien qu’il soit dans la peau d’un adulte, il n’avait pas encore franchit le stade de l’enfance et Edmundo s’amusait à savoir qu’elle expression il aurait une fois dehors devant le ciel étoilée ou le soleil. Ou bien, en goutant à des saveurs comme le sucré ou le salé, il avait hâte de lui faire redécouvrit le monde…  
Mais… Il était anormal avec sa peau bleue, qui voudrait comprendre qu’il est normal… Comme tout le monde ?
Edmundo ne fit pas attention à cette horrible réalité.

« Katsuo, tu viens de découvrir un journal, d’où tu le sors ? Murmura Edmundo, de peur d’un monstre bleu surgisse, bien que ça n’apprend pas grand-chose sur l’endroit, ce journal  est là, c’est peut-être le journal de l’ancien propriétaire de l’endroit tout comme ça peut être celui d’une personne étant entré ici auparavant, sûrement morte, on dit que personne n’est sorti d’ici… Vivant »

Katsuo pencha sa tête d’une manière enfantine, comprenant à moitié ce que venait de dire Edmundo, c’était adorable. Soudain, il entendit un bruit et tourna la tête en un quart de seconde aux  abois, prêt à courir si jamais sa vie en dépendait.

Un homme plus grand que lui avec des cheveux noirs ébouriffé et des cheveux noirs qui lui rappelait les cheveux de son camélia.
Edmundo plissa les yeux devant cette personne.

« Bonsoir... »

Il n’en revenait pas, une autre personne ici, le monstre avait ses provisions pour son dîner, le veinard, son ventre aussi désirait cela, à manger…
Mais son ventre n’allait pas répondre à qui est la personne devant ses yeux.
Depuis quand était-il là ? Dans le manoir, dans la bibliothèque, avait-il entendu ce qu’il venait de dire à Katsuo ?
D’ailleurs, que faisait son compagnon bleu ? Il s’était glissé derrière lui, quel courage cette personne.
Il redirigea son regard d’or vers celui de ce nouvel arrivant.

« Bonsoir…, bonsoir ? Etait-ce la nuit ? Peut-être que cela l’indiquerait si il fait nuit ou jour dehors et depuis combien de temps cet homme était là. Puis-je vous demandez votre prénom ? »

Il s’avança vers l’homme, Katsuo le suivait de près.

« Depuis combien de temps êtes-vous là ? »



_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi ♥️

Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm a little monster and I love that ♪

I'm a little monster and I love that ♪


Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 19
Localisation : Derrière toi! Nié hé hé...

MessageSujet: Re: Tonto el que no entienda [Feat Edmundo & Kureiji & Jack] Jeu 19 Déc - 1:48

Edmundo détourna la tête d'un livre contenant des symboles encore plus étrange au yeux de Katsuo pour ensuite regarder le livre de celui-ci. Le jeune monstre su alors qu'il avait fait une découverte ce qui l'avait fait sourire. En effet, il venait de trouver ce qui semblait être un journal. Comprennant que la moitié de ce que Edmundo lui expliquait, Katsuo pencha la tête de côté. Pourquoi l'espagnol parlait-il aussi rapidement? Le jeune monstre aimerait bien qu'il articule mieux chaque sillylabe vue son incapacité à saisir facilement ce qu'on voulait lui dire.

Au moins, Katsuo se sentait en bonne compagnie, mais ne s'attendait pas à ce qu'il y ait une autre personne. En effet, il entendit un inconnu prononcer un « Bonsoir...  ». Intimidé, le jeune enfant se refugit derrière l'espagnol réclama protection face à cet individue qui pourrait lui vouloir du mal. Il resta tout de même attentif au fait qu'Ed', lui, n'avait pas l'air effrayer et au contraire se mit à lui parler comme s'il n'avait rien de dangereux. Se sentant un peu plus en confiance, Katsuo ne sortit pas pour autant de sa 'cachette' qu'il prononca quelques mots à son protecteur.
« … Me … Veut-il du mal?... Peur... »

À ces mots, il s'était accrocher au chandail de son ami en cachant son visage dans son dos. Un peu comme s'il pensait que s'il ne voyait pas ce qu'il lui faisait peur alors cette chose non plus ou encore mieux, cette chose allait disparaître. Le jeune monstre n'effrayerait pas la plus peureuse des personnes vu son comportement enfantin et mine de rien, il en était parfaitement conscient. Cependant, c'est bien au dessus de ses forces de se montrer plus matûre qu'il ne l'est. Pourtant, il ne voyait pas ce que l'inconnu pourrait lui faire et ce, malgrè ce que son imagination pourrait lui faire croire. Seulement, il était prudent et ne bougerait pas de sa place tant qu'il ne croira pas que la menace est écarter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Tonto el que no entienda [Feat Edmundo & Kureiji & Jack]

Revenir en haut Aller en bas

Tonto el que no entienda [Feat Edmundo & Kureiji & Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ao Oni :: Voudriez-vous incarner...? :: Entrez-donc dans le manoir... :: Rez de chaussé :: Bibliothèque-