Ao Oni

Bienvenue dans ce manoir maudit...hihihi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Vous connaissez la belle au bois dormant ? Moi j'aimerais bien...[feat Eireen Ambrose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Vous connaissez la belle au bois dormant ? Moi j'aimerais bien...[feat Eireen Ambrose] Lun 16 Déc - 21:09

UUUUUN JOUREUH MON PRINCEUH VIENDRA
UN JOOOUREUH IL M'EMMENEURAAAAAAAA !!!!




Edmundo & Eireen
 


Ca faisait maintenant une bonne dizaine de minutes  qu’Edmundo toisait une gente demoiselle s’étant incrusté lors de son plaisir du loup solitaire, enfin, il avait essayé, mais la petite aux cheveux bleus n’eut même pas le temps de voir son loup, heureusement pour les deux.

Elle avait pris tout son espace privé en moins d’une seconde, le laissant sans voix, il avait retiré sa main, mais tout de même… Personnellement, il n’avait pas grand-chose contre elle, à part ses cheveux bleus qui lui rappelait fortement une de ces énergumènes d’amie le laissait comment dire, sur le cul ? Surtout que la mentalité semblait être la même…

De plus, elle parlait du coq à l’âne, enfin, plutôt de donjon, il y avait un donjon ici ? Il remarqua sa longue robe saine de poussière pourtant présente dans ce manoir, elle devait soit faire vachement gaffe à ses vêtements (comme toutes les filles) soit elle était arrivé ici il y a peu, mais Edmundo opta pour le fait que son entré dans le manoir ne fut que récente, quand on est dans un manoir remplis de monstres bleus voulant ta peau, tes yeux et mêmes tes orteils, tu ne penses pas d’abord à ta couture, logique ! (Parler de logique avec Eireen…. Haha)

«- En fait, tu t’appelles comment ?

- Nuh ? » Elle s’arrêta de parler, restant immobile, oui, il avait osé lui couper la parole et il s’en mordait déjà les doigts.

« Euh… Je suis désolé si j’ai dit quelqu-
- Eireen Ambrose
, avait-elle répondu, le coupant elle aussi la parole.
- D’accord mademoiselle ! »


Il baissa la tête, montrant que c’était elle qui avait l’autorité entre les deux, qu’elle était la louve alpha quoi.
Il l’entendit s’asseoir sur le même lit ou il était faisant en sorte d’attiré son attention elle essuya plutôt bruyamment sa robe pour ensuite tourner sa tête vers lui.

« Etant donné que vu votre carrure et votre caractère, vous n’êtes pas mon prince venu me sauver, tu pourrais au moins m’aider, avez vu au moins mon prince ? Peut-être l’accompagnez-vous ?  

- ¿ Qué ?
»





HRP:
 

_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi ♥️

Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stuck in an eternal Fairy Tale

Stuck in an eternal Fairy Tale


Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Vous connaissez la belle au bois dormant ? Moi j'aimerais bien...[feat Eireen Ambrose] Mar 31 Déc - 7:04


Ce n'était pas par pur plaisir qu'elle était ici, non loin de là. Car à vrai dire, si elle pouvait être ailleurs, elle y serait mais voyez-vous, de grands couloirs sombres dans les quels aucuns bruits ne se font entendre c'était assez glauque et effrayant. Elle avait donc prit son courage à deux mains et avait pénétré une pièce qu'elle espérait légèrement peuplée. Et miracle, il y avait quelqu'un, un homme qui plus est et en plus qui avait une apparence qui ne semblait pas vraiment repoussante, enfin si l'on pouvait parler d'apparence rien qu'en voyant le dos de la personne. Parce que oui, actuellement, mis à part quelques cheveux châtains et des épaules guère larges, elle ne voyait rien. Autant vous dire que sur le coup, elle n'avait pas vraiment pensé à ce que cet homme puisse être son prince charmant, parce que oui, un prince charmant châtain et qui semblait être aussi musclé qu'elle c'était pas vraiment féerique et niveau rêve bah...ça en vendait pas beaucoup. Elle fit alors quelques pas dont elle seule avait le secret de leur légèreté et de leur silence vers le jeune homme dont elle put enfin apercevoir le visage et entendre la voix. Et autant vous dire qu'à ce moment là...toutes ses idées de merveilleux prince s'étaient réellement envolées après avoir été brisées en milles morceaux. Ce n'est pas que son visage était spécialement dérangeant parce qu'il était repoussant ou autre, puisque c'était loin d'être le cas mais disons qu'il aurait vraiment mieux fait de ne pas ouvrir la bouche pour parler...enfin il aurait pas du parler tout court. Eireen est vraiment du genre à mettre tout en relation avec son esprit complètement détraqué à cause des nombreux contes de fées qu'elle a put lire. Mais voyez-vous, dans un livre pour enfant, on peut tout imaginer à partir d'une simple illustration et si je vous parle actuellement d'illustration, c'est que notre jeune femme à déjà attribuer un "rôle" au garçon ici présent. Un rôle qui est assez loin d'être flatteur car voyez-vous, personne ne voudrais être comparé à un de ces larbins idiots de la méchante sorcière...parce que oui, Eireen vois le jeune homme ainsi. Pourquoi ? Un accent étranger plus que prononcé qui lui faisait dire ça, pour elle, tous les méchants avaient des accents étrangers que ce soit des Russes, des Espagnols ou on-ne-sait quelle autre nationalité.

Mais saviez-vous que notre petite "princesse" était dans le genre maligne ? Enfin...pour quelqu'un de complètement paumé dans son monde bien niais. Parce que oui, la jeune femme à une logique et surtout une réflexion qui est complètement liée à celle des contes de fées, elle cherchera constamment à anticiper les choses par rapport à ce qu'elle en a conclut juste pour parvenir à forcer la rencontre avec son Prince. Et donc, si elle à prit ce garçon pour un de ces stupides acolytes qui collaient tout le temps le grand méchant de l'histoire, elle se disait que si jamais elle parvenait à passer du temps avec lui elle serait considérée comme en danger et donc...son prince pointerait le bout de son nez. (Je vous avais dit qu'elle était intelligente pour quelqu'un de complètement stupide.) Et donc, à peine cette pensée eut le temps de traverser son esprit qu'elle engagea la conversation, enfin...son monologue. Parce que oui, Mademoiselle est bavarde une fois lancée et rares sont les personnes qui arrivent à l'interrompre d'une manière polie et ici...bah on lui avait coupé la parole et elle détestait ça. Elle s'était pourtant contrôlée, elle avait résisté à la tentation de le traiter de malpoli tout en le frappant comme le ferait une gamine immature (ce qu'elle est).

Vexée, elle se jeta alors sur le lit, croisant par la suite les bras pour fixer son interlocuteur afin de lui poser la question cruciale "As-tu vu mon Prince ?".

«Bah..vous avez bien du voir quelqu'un non ? Un joli prince charmant qui serait entrain de se battre contre le cruel Dragon qui garde ces lieux afin de venir me délivrer des griffes de la méchante sorcière et de son stupide acolyte.»

Elle prononça ses paroles tout en...comment dire...souriant bêtement en s'imaginant la scène terrible ou le vaillant chevalier serait en train de combattre la vile bestiole cracheuse de feu. Mais la fin de ses paroles furent brisées par le simple fait qu'elle pointa du doigt l'espagnol en prononçant les mots «stupide acolyte » histoire de bien lui faire comprendre que c'était de lui dont elle parlait. Elle continua de le fixer plissant des yeux d'une manière exagérée pour bien montrer son intense réflexion et sa "méfiance" quand aux réelles intentions de ce fameux acolyte...Chose à la quelle elle aurait d'ailleurs pu réfléchir avant de se décider à rester à ses côtés pour l’assommer avec ses paroles. Car oui, même si Raiponce est armée d'une poêle à frire et que Cendrillon est armée d'un balai, elle, elle a rien de tout ça et est armée de ses simples paroles.

Voulant alors ajuster son chal autour de sa taille, elle tapota le lit tout autour d'elle en quête de la douce sensation que lui procurait le simple contact avec son petit accessoire fétiche. Rien...elle commença alors à tapoter plus activement, légèrement paniquée avant de bondir du lit complètement affolée. «Plus là !» Elle se mit alors à chercher partout, sous le lit, autour d'elle et elle alla même jusqu'à mettre sans dessus-dessous la pièce dans la quelle ils étaient actuellement. Les larmes aux yeux elle se tourna alors vers l'espagnol.

«C'est vous, n'est-ce pas ? C'est vous qui me l'avez pris hein ? Mo...monstre ! Comment vous avez pu me faire une chose pareille ?! Rendez-le moi...rendez-moi mon précieux trésor...»

Tout en pleurnichant, elle avait tout de même essayer de paraître claire..sauf qu'elle ne l'était pas vraiment. Enfin, quand on pleurniche et qu'on sort soudainement à quelqu'un "Rendez-le moi" cette personne n'est pas vraiment supposée savoir de quoi il s'agit et surtout la logique voudrait qu'elle ne fasse aucun effort pour comprendre après avoir été traitée de "stupide acolyte" aussi ouvertement.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Vous connaissez la belle au bois dormant ? Moi j'aimerais bien...[feat Eireen Ambrose] Dim 12 Jan - 13:42

Hey ho ! Hey ho !
On rentre du boulot ~♪




Edmundo & Eireen
 


« Bah..vous avez bien du voir quelqu'un non ? Un joli prince charmant qui serait en train de se battre contre le cruel Dragon qui garde ces lieux afin de venir me délivrer des griffes de la méchante sorcière et de son stupide acolyte »

Pourquoi elle l’avait pointé du doigt en disant cela, Edmundo regarda derrière lui pour voir si ce « stupide acolyte » se trouvait ici, pourtant à part un drap en lin et un oreiller, il n’y avait rien. Dans sa tête, il était impossible pour lui que la personne que cette nana nommait « stupide acolyte » était lui-même. Parce que de un, il n’était pas stupide sinon, il n’aurait pas eu son bac haut la main dans un des lycées les plus côté du Japon (même si ce n’est pas ça qu’il la empêcher d’entré) et en suite, il n’est l’acolyte de personne ! Ce sont les autres personnes qui sont ses acolytes ! Pas le contraire, bon Dieu.
Pourtant, c’était bien lui qu’elle regardait avec l’air d’une constipée en le pointant du doigt avec son index. En regardant plus près, on pourrait presque croire qu’elle se méfiait de lui.

Bref, cette fille était louche, déjà ses cheveux bleutés signifiait quelques choses de mauvais, Edmundo a toujours eue des mauvaises expériences avec les cheveux bleus, surtout quand ces personnes-là étaient d’origines du pays des mangeurs des grenouilles et d’escargots obsédés sexuels. Personnellement, Edmundo se fichait des goûts vestimentaires, mais cette fillette portait tout de même une robe à froufrou doté de dentelle, elle avait l’air d’une lolita certes,  cependant ces vêtements ne sont pas très appropriés pour courir dans un manoir. Mais le plus bizarre dans tout ça, c’était qu’elle avait parlé de Prince. La première fois qu’il avait entendu parler du Prince, il était déjà en seconde, parce que les moines préféraient lui apprendre comment Jésus, fils de Dieu a résisté à la tentation, « Gloire à Jésus, fils de Dieu ! ». En y repensant, c’était presque sectaire la façon dont ils criaient cela.

«   Plus là ! » Commençait à se lamenter la fille se déplaçant à plusieurs endroit de la pièce, sous le lit, dans l’armoire, poussant bruyamment la chaise au sol, tout ce bruit commença à faire peur jusqu’à qu’il se rongent les ongles en regardant vers la porte épiant si aucun monstre bleu venait, il aurait bien voulu lui crier d’arrêter tout ce bazar mais ses doigts entre ses lèvres prenaient trop de place.

« C'est vous, n'est-ce pas ? C'est vous qui me l'avez pris hein ? Mo...monstre ! Comment vous avez pu me faire une chose pareille ?! Rendez-le moi...rendez-moi mon précieux trésor… »  

Ses petits reniflements et ses yeux qui perlait auraient presque attendri Edmundo, presque, pourquoi ? Car elle venait de l’accuser pour quelque chose qu’il ne savait même pas.

« D-de quoi tu parles ? Et me traite pas de monstre, c’est toi qui est bizarre ici, pas moi ! Et puis, tu veux que je te rende quoi ? Y’a que des choses qui m’appartient sur moi ! Espèce de folle ! » Il posa instinctivement sa main sur son appareil photo, la toisant du regard, non mais oh !


_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi ♥️

Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Vous connaissez la belle au bois dormant ? Moi j'aimerais bien...[feat Eireen Ambrose]

Revenir en haut Aller en bas

Vous connaissez la belle au bois dormant ? Moi j'aimerais bien...[feat Eireen Ambrose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» Comme t'es la belle au bois dormant maintenant je peux t'appeler Aurore ? {Ipiu ♥}
» : Et si la belle au bois dormant était une sorcière ? feat Tatiana petrova
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» La belle au bois dormant est enfin réveillée ! [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ao Oni :: Voudriez-vous incarner...? :: Entrez-donc dans le manoir... :: Le premier étage :: La chambre de Takeshi-