Ao Oni

Bienvenue dans ce manoir maudit...hihihi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Mar 15 Oct - 19:47

Elle pousse la porte qui s'ouvre rythmée d'un grincement léger ne provoquant aucune réaction chez la jeune fille à lunette, ce grincement en aurait pourtant fait frissonner d'autres... Mais, pas elle. Dans son école, on la pensait sorcière. Elle écrivait et disait des choses bizarre. Mais elle considérait juste être observatrice et avoir l'esprit plus ouvert que les autres. En entrant dans ce manoir, la jeune fille ne s'attendait pas à croiser quelqu'un. Elle pensait être seule. Elle ne se doutait pas de tout ce que le simple geste d'ouvrir cette porte d'entrée allait impliquer. Elle regarde autour d'elle, le bâtiment a l'air normal, presque entretenu il ne lui paraît pas si vieux. Selon elle, elle pourrait presque emménager ici, cette idée farfelue provoque chez Astrid un rire intérieur. Qui voudrait vivre dans un endroit aussi lugubre à part elle ? Elle passerait pour une folle. Elle est souvent passé pour une folle. Elle s'y est faite, c'est devenu banal pour elle. Normal même. Elle a apprit à n'en avoir rien à faire.
Astrid marche d'un pas rapide, sautillant légèrement. Elle ne semblait pas craindre la présence probable des monstres des rumeurs, bien au contraire. Elle semblait vouloir les rencontrer malgré les risques. A la voir ainsi, on aurait pu croire que c'était une petite fille qui jouait toute seule à l'exploratrice. Sauf que l'endroit aurait effrayer beaucoup de petites filles. Après avoir sautiller un long moment, elle s'arrête nettement, s'adosse au mur, se laisse tomber jusqu'à être assise et somnole. Sa main droite se lève doucement comme si elle devait fournir un effort insurmontable pour effectuer le geste qu'elle allait faire, elle se frappe pour se réveiller. Sous le coup, elle pousse un petit cri de douleur, se frotte la joue. Mieux réveiller, elle se relève.


Ce n'est pas vraiment un endroit pour dormir. Je préfère être réveiller quand on monstre pointera le bout de son nez. Si je reste endormie je ne pourrais pas le voir et je serrais en danger...

Même si elle semblait insouciante du risque de la présence probable de monstre, elle n'était pas bête, elle savait qu'il y avait un risque et même feignant de ne pas y faire attention, elle demeure méfiante et sur ses gardes. Elle se relève et reprend sa marche, c'est la première fois qu'elle en est venue à se frapper pour ne pas s'endormir, comme si un angoisse soudaine était venu en elle au moment où elle sentait ses yeux se fermer prêt à ne plus s'ouvrir avant un moment trop long de vulnérabilité.
Elle se balade, elle visite, ouvre des portes, en referme, se trouve même devant des portes fermée à clef. Elle décide de ne pas monter les escaliers sans avoir visité tout le rez-de-chaussé. C'est dans une pièce japonaise qu'elle s'arrête. L'endroit lui semble paisible, elle estime qu'elle pourrait éventuellement dormir ici. Aussi, ayant interrompu la sieste forcée, elle décide de rester dans cette salle un moment au cas où elle s'endormirait. Dans le doute, pour se sentir en sécurité, elle récite un genre de formule censé protéger la pièce des mauvais esprit. Qui sait si cela fonctionne réellement ? Dans tous les cas, Astrid y croit tellement que cela lui suffit pour se sentir en sécurité. Elle ne peut pas imaginé une seule seconde que ce monde ne cache pas d'énergie magiques que personne ne pourrait maîtriser... Elle a tout autant d'imagination que les enfants et les auteurs de romans fantastiques. Elle se pose dans un coin de la pièce, elle a vue sur la porte. Elle ferme alors les yeux et semble dormir, mais elle essaie plus tôt. En s'endormant, elle se dit qu'à son réveille, elle mettra à jour ses penses-bêtes. Un dernier regard sur ses bagues colorés et fluorescente avant de sombrer dans le sommeil....

Vous voyez une ombre, une ombre devant vous. Cette ombre est couverte de sang, inutile d'essayer de comprendre vos rêves ils sont toujours étranges. Cette ombre ressemble plus a un concentré de fumée noir ou de ténèbres. Et une fumée noire couverte de sang vous semble bizarre, mais c'est un mauvais esprit devant vous. Vous vous trouvez dans la salle où vous vous êtes endormie, mais vous n'êtes même pas certaine de vous être endormie ? Cette pensée commence à vous angoisser, vous êtes en face d'un mauvais esprit, tâché de sang donc qui a tué et en plus de ça des couteaux pointés vers vous sont en lévitation derrière lui. Il pointe ce qui ressemble à peu près à une main ver vous et tous les couteaux vous foncent dessus avec rapidité.

Astrid se réveille en sursautant. Dans son sursaut, elle relève la tête qu'elle reposait sur ses genoux tellement brusquement qu'elle se cogne l'arrière du crâne au mur. Elle se tient ensuite de douleur se mordant la lèvre pour ne pas crier le "aïe" qui a manqué de lui échapper. Alors qu'elle contient sa douleur, elle entend des bruit de pas, le sol en bois du couloir craque sous les pas d'une personne approchant des lieux. Elle se met alors a fixer la porte avec attention, se mettant sur ses gardes. Elle est tellement perturbée par son cauchemar et par cet éventuel danger qui arrive qu'elle en oubli de se lever et reste assise dans le coin de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Mer 16 Oct - 18:10



Tengo la camisa negra
Peur : Phénomène psychologique à caractère affectif marqué, qui accompagne la prise de conscience d’un danger réel ou imaginé, d’une menace.

La peur de Maupassant, il la ressentait, l’avait dans la peau, comme une onde sombre qui parcourait son corps ne laissant aucun endroit ou ne serait-ce qu’un peu de joie, de tranquillité. La peur… c’est quelque chose d’effroyable, une sensation atroce, comme une décomposition de l’âme, un spasme affreux de la pensée et du cœur.
Mais en voici assez de la peur ! Pourquoi ne pas partir et la laisser ici, l’abandonner sur le coin d’une pièce, cela serait si facile, pourtant, Edmundo ne l’a pas fait, il ne pouvait pas car pendant une minute (et depuis ce moment) la peur l’avait saisi…. Cette peur du gibier devant le chasseur, la souris devant le chat.  Et jamais, jamais ce genre de sentiment c’était conçu aussi profondément en son sein.
De plus, la solitude le tourmentait pire que pendant ses années dans cette abbaye qui se faisait école bien trop extrémiste, un endroit ou ses géniteurs s’en débarrassèrent, le négligeant à ces moines copistes puis ensuite, le récupérèrent, comme un objet décoratif qu’on pose sur un meuble pour faire joli, cela avait été éprouvant pour le pauvre adolescent qu’il était, de le délaisser dans une maison trop grande pour lui.
Peut-être, la peur de ce manoir vient aussi de la ? Non, ce n’est pas le cas, sinon, il ne craindrait pas et n’épierait pas le mur comme un fantôme debout surveillant le couloir qu’un vent faisait siffler à travers la partie extérieur de la bâtisse.

Oh! Comme j'aurais voulu rencontrer quelqu'un!

Voir quelqu’un vivant ? Ici ? Impossible, pourtant ça ne l’empêchait de chercher dans chaque recoin une trace de vie.
La curiosité est un vilain défaut mais le voici en train de s’en vêtir de fierté ! Alice est bien tombée dans le trou mais à défaut de la pendouille, elle en sort vivante pleine de sagesse ainsi que de chose à raconter à sa sœur. Alors Edmundo lui serait bien rentré dans le manoir en revanche de l’ogre dévoreur d’enfant, il bondira sur la porte de la sortie, fatigué pourtant vivant.
Un bruit parcouru l’étage supérieur, une horrible symphonie accompagner d’un piano tombant raide contre le sol, alors, doucement, l’espagnol entra à reculons dans une pièce orientale qu’un Hokusai digne de ce nom aurait lui-même arrangé à son goût.

Et il la rencontra.

Elle était petite avec des lunettes donnant l’image d’une rule 63 d’Harry Potter.
C’était drôle de la voir la avec ses poings, elle pensait faire peur à qui ?
Il ferma doucement la porte, reposa ses yeux dorée sur la jeune fille, un léger sourire moqueur au coin de la bouche.
« Sympa tes bagues, tu les as achetées ou ? Dit-il avec sarcasme en s’appuyant contre le mur, l’invitant à se relever. Sinon, c’est quoi ton nom ? Ça peut servir tu sais, on risque de se voir souvent ces prochains mois avant de crever comme une merde ici, t’vois ? »

Il haussa les épaules, comme si ce qu’il venait de dire fut parfaitement normal, toujours avec un sourire énervant afficher sur le visage.






NDA : L'italique utilisé est par rapport à la nouvelle de Maupassant La Peur, petite référence sympathique au Naturalisme o/

_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Mer 16 Oct - 19:15

Elle le fixait. Son sourire l'énervait. Mais elle garda son calme décidée à comprendre le mystère de ses mots quant au fait de mourir ici. Mourir ? Pourquoi cela ? Astrid ne s'était jamais demandé si la mort l'effrayait. Elle faisait partie des rares humains à construire son bonheur au lieu d'essayer de réduire ses malheurs*, pour le peu qu'elle se pensait elle-même humaine. Elle continuait à se persuader être différente des autres.
Toujours assise, elle regarde l'inconnu. En vengeance à son sourire agaçant et au fait qu'il s'était moqué d'elle, elle se leva sans son aide, juste devant lui. Elle lui avait lâché là un beau vent et en était intérieurement satisfaite. Elle marcha de quelques pas pour ne plus être dans le coin où elle était en position de vulnérabilité. Là, elle était libre de fuir mais surtout libre de ses mouvements. Elle s'étira et se tourna vers ce garçon au sourire énervant.


« Moi ? Mon nom c'est Astrid. »

Elle regarda ses bagues et son sourire toujours présent prit un aspect vide. Comme s'il n'était affiché plus que pour paraître présent alors qu'il se faisait absent. Ses penses bêtes, elle se souvient de qui elle les avait reçu. C'était en parti pour les afficher devant cette personne qu'elle les portait. Rit-on au moment d'abandonner quelqu'un ?

« Quant à mes bagues, c'était le cadeau d'une amie. Enfin, peut-on encore appeler ça une amie... Mais bon, tout cela me regarde. »

Comment Astrid pouvait elle oublier ? Même cette amitié finie, elle ne pouvait pas se résigner à rendre le cadeau. Elle avait gardé le sachet de bagues fluorescente et s'en était servit de pense bête. Astrid utilisait rarement les choses inutilement. Comment oublier aussi qu'un an plus tard, peu après qu'elle ai offert à cette amie une peluche de son personnage de manga préféré ayant coûté relativement l'équivalent de plus de la moitié de son argent de poche de quatre mois, l'aie appelé aux côté d'une autre fille pour lui dire qu'elle ne voulait plus être son amie ? Astrid en avait souffert. Puis elle en est venue à se demander si cela valait la peine de souffrir pour ça. Son bonheur ne devait pas dépendre de quelqu'un. Cette fille n'avait pas à pouvoir être responsable de la joie ou de la tristesse de la jeune fille qui se pensait sorcière. Elle quitta son air vide pour le remplir d'une lueur de curiosité et de mystère.

« Dis-moi, qu'est-ce qui te dis que nous allons mourir ? Rien est encore écrit et nous pouvons encore survivre. »

Elle disait ça comme si elle avait comprit le danger, ce qui n'était pas le cas. Mais Astrid avait comprit par là qu'il y avait réellement quelque chose d'improbable aux yeux des autres, de complètement fantastique aux yeux de certains mais de parfaitement réaliste pour elle. Elle emplirait sa curiosité et répondrait d'elle-même aux questions qu'elle se posait sur le sujet. L'inconnu semblait connaître les lieux mieux qu'elle. Il paraissait moins perdu que la jeune fille ce qui la rassura, elle pouvait toujours se servir de lui au cas où elle en aurait besoin.
N'éprouvant plus le besoin d'avoir d'amis, elle percevait les gens comme les pions de l'échiquier géant de la vie, elle comprise. Elle était juste un pion débrouillard qui savait se servir des autres. Astrid n'avait pas de malheur à essayer de réduire. Du moins, c'était ce qu'elle faisait croire et ce qu'elle se faisait croire à elle-même. La jeune fille regarda à nouveaux ses bagues. Elle se rendit compte qu'elle n'avait pas mis à jour ses penses-bêtes. Ainsi elle déplaça la bague verte se trouvant sur son index de la main gauche pour le placer à l’annulaire de la main droite ; la bague passe donc du pense-bête "Entrer dans le manoir seule" à "Me trouver une arme". Seule elle pouvait comprendre ce système. Cela lui était bien utile. Imaginez un peu si quelqu'un d'autre comprenait... Cela ne servirait à rien en plus. Après quoi elle détacha son regard de la bague fluorescente verte qui était urgente pour se concentrer sur le jeune homme avec un sourire amicale.


« Au fait je suis ravie de te rencontrer ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Sam 19 Oct - 7:27



Porque negra tengo el alma
Amitié : Sentiment réciproque d’affection ou de sympathie qui ne se fonde ni sur le lien du sang, ni sur l’attrait sexuel.  

«  Moi ? Mon nom c'est Astrid »

Cette fille n’était pas banal, non pas que ça le gênait, l’habitude vient avec le temps ainsi, quand on fait une université des beaux-arts ce n’est pas rare d’avoir l’impression de se retrouver à la cour des miracles. La première fois qu’il est arrivé sur le campus, il pensait s’être trompé d’endroit et de se retrouvé au milieu d’une exposition comme Expomanga, ses parents l’avaient « déposé » là-bas pour qu’il en apprenne plus sur les traditions japonaises, comment la société marchait sur cette île, une chose est sûre, c’est qu’il n’avait plus jamais voulu entendre parler de pieuvre (les estampes d’Hokusai l’ont choqué à vie).
« Quant à mes bagues, c'était le cadeau d'une amie. Enfin, peut-on encore appeler ça une amie... Mais bon, tout cela me regarde. »

Il souleva un sourcil, elle avait attiré sa curiosité mais, Astrid avait cherchée non ? Mais, le castillais se demanda si elle ne devait pas être seule ? Ou bien, elle était bien entourée mais son amitié avec cette fille devait lui être importante pour qu’elle fasse un petit sarcasme, n’est-ce pas ?

Edmundo remarqua qu’elle apparaissait être plus jeune que ses vingt ans, Astrid devait encore être au lycée. Une magnifique époque à ses yeux, en effet ses géniteurs avaient décidés de le laisser dans l’internat d’un lycée qui paraissait avoir beaucoup de réussite, ce n’était pas faux (il a été surpris de l’avoir dès le premier coup, l’épreuve semblait beaucoup trop compliqué). Ses parents se connaissaient pas la réputation sociale du lycée et ainsi, Edmundo avait eu l’impression d’être devenu l’ami d’un petit groupe d’alcolo. Chacun avait son pinard de prédiction : lui, c’est le xérès, Tsubaki, le seul japonais « pure » c’est le sake, Kagura qui a des origines françaises à un goût marquée pour les vins, le Jurançon est de loin celui qu’elle préfère! Suki ne boit que des cocktails et notre amie phare qui vient de Russie, Anastasiya tient très bien la vodka (vraiment, il se demandait comment elle faisait pour ne pas se rouler par terre après une bonne bouteille). Il se mit à sourire en pensant à eux, même si en moment-même, son appartement devait être un bordel pas possible !

«   Dis-moi, qu'est-ce qui te dis que nous allons mourir ? Rien est encore écrit et nous pouvons encore survivre » Son sourire tomba, il s’apprêta à répondre mais elle commença un autre sujet

«  Au fait je suis ravie de te rencontrer ! »
Il mâchonna un de même et fit trois pas vers elle, il ne souriait plus du tout.

« Dis-moi, il imita la voix de la fille en face de lui avec un ton mielleux, Depuis combien de temps es-tu arrivée ? Ça ne doit pas faire longtemps étant donné que à ce que je vois tu n’as pas remarqué qu’a part des livres et des meubles, il n’y a rien à boire ou à bouffé, il commençait à parler trop vite, ne faisant même pas attention à son accentuation japonaise et ainsi, il roula les R à des mots ou il ne fallait pas, d’ailleurs, miss, on paris combien que tu n’as pas encore vu le monstre ? » demanda-t-il en avala sa salive, car s’il ne le faisait pas, il vomirait.

En repensant au monstre il leva les yeux au plafond, le surveillant. « D’ailleurs, pourquoi es-tu rentré ? »



NDA :Désolé, j'ai répondu à la va vite, soit indulgente ><

_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Sam 19 Oct - 21:54

Rien à manger ? Rien à boire ? Il pensait que j'allais le rêver peut-être ?!! Vu ce que je dors je devrais pouvoir le faire franchement ! Mais c'est pas la question. Comment je pouvais m'en douter ? Et qu'est-ce qui lui fait croire que je vais passer ma vie ici, je pensais juste passer quelques instant, chercher à démentir de la rumeur, quoi qu'il l'a fait en partie. En effet, parler de ce certain monstre que je n'ai pas eu l'occasion de voir, n'a rien représenté d'autre qu'une révélation. Bien que je n'ai pas apprécier la façon dont il l'a dit, vous l'aurez remarqué à la façon dont je me suis énervée au début de ma narration ... Ainsi, je lui lance un sourire énigmatique, je recule d'un pas. 

« Mignon ton accent japonais ~ Si tu pouvais éviter de t'approcher trop de moi, je ne me sens pas très bien quand on est trop proche. Bref, figure-toi que je viens tout juste d'entrer dans le manoir il y a ... Si je savais combien de temps j'ai dormis je te le dirais bien. Ainsi, à moins que je ne l'ai rêvé et que je n'ai cru naïvement mon songe, je ne pouvais rien savoir de l'absence de nourriture. »


Astrid reprit son souffle, elle n'avait pas bien pris le temps de respirer en lui disant cela et s'était retenue d'indiquer qu'elle comptait sortir et au préalable revenir. Une chose était certaine, ce ne serait pas son seul passage en ce lieux. Soudain, elle eu un doute quand à sa possibilité de sortie. Depuis combien de temps Edmondo était là ? Pouvait-il lui dire à quoi ressemblait "le monstre" ? Pourquoi avait-il un accent japonais alors que son nom ne semblait en rien asiatique ? Non, cette question ne sert à rien. Mais les autres intéressaient Astrid. Ainsi, elle décida de les posée. Malgré elle et sans s'en rendre compte, elle commençait à jouer avec ses doigts tout en questionnant Edmondo.

« Dis-moi Edmondo, combien de temps as-tu déjà passé ici ? Qu'est-ce qui te dis qu'on ne peut pas sortir se chercher à manger? Au fait .. comment t'as deviné que je n'ai pas vu ce monstre ? C'est donc si évident ? Ou bien est-ce parce que  tu ne m'as jamais vu avant ? On dirait que t'es là depuis longtemps. Tu crève pas un peu la dalle ? »

J'avoue m'être un peu énervée à la fin de mon questionnaire. Je ne sais pas ce qui m'arrive, je suis sur les nerfs. Est-ce que cette révélation quand à une mort probable aurait éveillé chez moi une crainte ? Moi ? Peur ? Certainement pas ! Alors ... Pourquoi j'angoisse. Bien sûr que je pourrais sortir, pourquoi ne le pourrait-on pas ? Ma question semble absurde vu comme cela. Mais j'ai comme la désagréable impression que je ne suis pas au bout de mes surprises ici. Remarquez , c'est pour cela que je suis venue ici. Pourquoi la présence de ce type m'agace et me rassure à la fois ? Je déteste être indécise quant à mes sentiments et mes ressentis. Je me sens étrangement angoissée et ressent le besoin de bouger, je déteste quand ça m'arrive. Si je me met à marcher, je passerais pour une idiote. Et ce besoin est absurde, je n'ai pas besoin d'être angoissée.
Cet endroit attire de plus en plus ma curiosité à me surprendre moi-même et à me faire me redécouvrir un peu. Je ne savais plus que j'étais facile à angoissée et naïve sur les bords. Pas mal cette rencontre avec Edmondo au sourire agaçant et assez beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Lun 28 Oct - 0:41



Yo por ti perdí la calma

Colère : Violent mécontentement accompagné d’agressivité. 



« Mignon ton accent japonais ~ Si tu pouvais éviter de t'approcher trop de moi, je ne me sens pas très bien quand on est trop proche. Bref, figure-toi que je viens tout juste d'entrer dans le manoir il y a ... Si je savais combien de temps j'ai dormis je te le dirais bien. Ainsi, à moins que je ne l'ai rêvé et que je n'ai cru naïvement mon songe, je ne pouvais rien savoir de l'absence de nourriture. »

Voilà qui devenait pénible, une gamine qui le prenait de haut, c’est du jamais vu ! C’est surtout la remarque sur son accent qui le met dans un désagréable état, personne ne le critique, la faute à son ego démesuré qui s’est construit lors de sa petite enfance des gènes qui appartenaient à ses ancêtres.
Regardez-donc comment il gonfle sa joue amaigrie à la manière d’un enfant capricieux pourtant, cela ne semble pas préoccupée la jeune originale debout face à lui. D’ailleurs, que voulait dire cette péronnelle aves ses illusions, ses rêves, ses songes ?  Même si, tout comme lui, elle semble irritée par tout ce qui se passe ici, toutefois, même ainsi elle poursuivi son récit :

«   Dis-moi Edmondo, combien de temps as-tu déjà passé ici ? Qu'est-ce qui te dis qu'on ne peut pas sortir se chercher à manger? Au fait .. comment t'as deviné que je n'ai pas vu ce monstre ? C'est donc si évident ? Ou bien est-ce parce que  tu ne m'as jamais vu avant ? On dirait que t'es là depuis longtemps. Tu crève pas un peu la dalle ? »

Combien de temps il avait passé ici ? Assez pour avoir maigri, assez pour son portable de s’être complétement déchargé, assez pour avoir quelques poils sur son menton. Il passa sa main sur sa banquette piquante, décidément il avait vraiment besoin d’un rasoir.
Un œil doré se posa à nouveau sur Astrid, si c’était évident ? C’était certains, une personne qui n’a pas encore vu le monstre ne parlerai pas de cela avec autant de légèreté, juste… Le fait d’être le gibier du chasseur, de voir la mort vous sourire devant l’horizon des enfers.

«Donc, pour commencer, on ne peut pas sortir car la porte se ferme automatiquement à clé, chaque fenêtre à des barreaux donc, non on ne peut pas sortir tranquillement chercher à manger, il acheva sa phrase avec un nouveau sourire des plus agaçant, lui parlant comme à un gamin de six ans, d’ailleurs, je suis resté ici assez longtemps pour bien connaître la première partie de la manoir, je n’ai pas osée entré dans la bibliothèque du sous-sol, il fait trop noir et trop froid. Oh, et je crève la dalle et mon accent japonaise t’emmerde ! » Certes l’insulter c’est pas cool, mais c’est naze aussi de se moquer de l’accent des gens qui apprennent à parler une nouvelle langue.

Mais maintenant, parlons aussi d’elle car à part son prénom et le fait qu’elle soit sûrement dérangée mentalement Edmundo ne connaissait rien de plus sur elle.

« A mon tour de posé des questions, tu m’as l’air d’être assez jeune, es-tu lycéenne ?  Ensuite, pourquoi une sorcière –c’est bien un déguisement de sorcière ? De plus quel idée de dormir avec une rumeur à propos d’un ogre qui te mange, enfin, si t’es suicidaire…
Bref, tu n’as pas répondu à ma première question, pourquoi es-tu rentrée dans ce manoir ?
»



NDA : Redésolé (franchement, j'arrête pas !) j'avais pas internet là ou j'étais ! ><

_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Dim 3 Nov - 19:51

Je le regarde, incrédule. Pourquoi s'énerve-t-il donc ? Je le trouvais vraiment mignon son accent japonais moi, j'étais un peu ironique mais je ne me moquais pas. Revenons sur ce qu'il a dit ; la porte se ferme, il y a des barreaux, il crève la dalle ... J'aurais sauvé tous le monde en ramenant à manger, au cas où il n'y aurait pas que nous deux. C'est après avoir dit tout ça qu'il s’énerve. Je reste encore un moment silencieuse avant d'arborer une mine boudeuse et vexée par son injure.

« Je ne me moquais pas ... Je le trouve vraiment mignon, c'est pas injurieux... » ai-je murmurer avant de préférer ne pas en dire plus.

Il a parlé d'une bibliothèque intéressante... Je regarde mes bagues, l'une d'elle indiquant le rapel "rentrer à la maison pour 21h maximum" ne m'est plus utile. Je la change donc en "aller voir la mystérieuse et obscur bibliothèque au sous-sol", j'en profite pour annuler les penses bêtes "faire la vaisselle à mon retour" et "acheter du pain demain matin". Je pourrais m'en servir pour autre chose. Ainsi une bague orange et une rouge se libères toutes deux et se retrouvent mise à mon index gauche à attendre d'être signifier à une autre tâche plus ou moins importante et/ou urgente.
Fini le temps des questions, Astrid, viens le temps de répondre à ses interrogations.

« A mon tour de posé des questions, tu m’as l’air d’être assez jeune, es-tu lycéenne ?  Ensuite, pourquoi une sorcière –c’est bien un déguisement de sorcière ? De plus quel idée de dormir avec une rumeur à propos d’un ogre qui te mange, enfin, si t’es suicidaire…
Bref, tu n’as pas répondu à ma première question, pourquoi es-tu rentrée dans ce manoir ?
»


Sa question quant à son style vestimentaire et sa remarque quant à son ensommeillement l'énervait quelque peut. Avait-t-il un problème contre ce style vestimentaire qui lui était propre et unique avec sa veste, sa capuche de lutin pouvant en effet évoquer le bout d'un chapeau de sorcière, sa longue jupe noire et son chemisier de cette même couleur ? Elle essayait de garder son calme.

« C'est la curiosité quant aux rumeurs planant sur ce lieux et ce monstre dont tu me certifie l'existence qui m'ont fait entrer ici. Comment savoir que je ne pourrais pas sortir ? Que je serais condamnée ? Ils ne disaient pas ça.
Et non je ne suis pas déguisée, ce sont mes vêtements de tous les jours, si mon style ne te conviens pas, c'est ton problème. Et puis, si je me suis endormie ce n'est pas volontaire. Je suis neuroleptique, c'est pour ça !
»


La fin de sa réponse, elle l'avait précipité, accélérer le rythme de parole et malgré elle, augmenter le volume de sa voix avant de s'effondre au sol, s'endormir quelques seconde, pas plus de quinze, et se réveiller. Elle faisait rarement des sommes si court, sans doute était-ce qu'elle avait longtemps dormit avant qu'Edmondo n'arrive. Elle cachait au mieux sa honte, se relevant dignement, sans aide. Elle ne dit pas un mot de plus, laissant son interlocuteur réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Lun 4 Nov - 22:51



Y casi pierdo hasta mi cama

Culpabilité :

  • Sens 1 : Caractère de ce qui est coupable, état d’un individu reconnu coupable.

  • Sens 2 : Etat affectif consécutif à un acte réel ou fictif, précis ou imprécis, que le sujet considère comme répréhensible.
 

« C'est la curiosité quant aux rumeurs planant sur ce lieux et ce monstre dont tu me certifie l'existence qui m'ont fait entrer ici. Comment savoir que je ne pourrais pas sortir ? Que je serais condamnée ? Ils ne disaient pas ça.
Et non je ne suis pas déguisée, ce sont mes vêtements de tous les jours, si mon style ne te conviens pas, c'est ton problème. Et puis, si je me suis endormie ce n'est pas volontaire. Je suis neuroleptique, c'est pour ça !
»


En effet, elle n’avait pas tort, cela l’énervait. D’accord, il avait eu complètement faux de faire un commentaire sur ses vêtements, pourtant il s’en fiche bien ce que portent les gens après le défilé de la cour des miracles de sa fac, la pauvre Astrid semble être une enfant de cœur avec son capuchon de sorcière ainsi que ses bagues multicolores toutefois, celui qui n’a jamais laisser insulter ou exprimer des paroles, des idées ou des choses qu’il ne pense pas vraiment étant en colère le lapide avec des dictionnaires Hachette édition 2005 (ou de 2006, à vous de choisir).

Seulement par quelle magie aurait-il pu savoir que la miss devant ses yeux dorés était neuroleptique ? De plus, quand on possède un problème pareil, pourquoi aller dans un manoir qui se dit hanter. Voici une des questions existentielles pour lui.  Pourquoi entrer dans un manoir qui se dit hanté, certes, certains le font par curiosité, d’autre par obligation ce qui est son cas, mais d’autre pour avoir… Peur ? Que veulent-ils se prouver ? C’est comme ceux qui sautent à l’élastique au milieu d’un pont de vingt mètres de haut. Quel est l’intérêt à part peut-être se tuer ?

Edmundo ouvrait la bouche et vit la jeune fille tomber devant lui, cela fut assez pour le mettre en un état de stress hors du commun, même pour quinze secondes…

J-je l’ai tué ! M-mais comment ! A la fin, je ne suis pas mieux que ce monstre à la fin ! Je l’ai tué ! Assassiné ! Ah ! A-h…. Une morte vivante… ?...Endeble !

Il la regarda se relever sans la voir, restant statique à sa propre stupidité.
Il lui fallut deux trois baffes imaginaires et un magnifique facepalm pour reprendre conscience, il cligna ses paupières, sa colère complètement disparu pour laisser place à une petite culpabilité.

« Rassure-moi, dit moi que ça ne t’arrives pas toute les cinq minutes, ça risque d’être légèrement handicapant ici… Il essaya de lui adresser pour la première un sourire désolé à propos de sa culpabilité, t’sais, j’ai rien contre tes vêtements, c’est juste que je n’aime pas qu’on se moque de mon accent, mes années de lycée ont déjà été assez embarrassante et j’en prend encore à la fa- » il stoppa son récit brutalement, qu’avait-elle donc à faire de lui, ici, on a plus besoin de survivre plutôt d’une séance chez le psy...
D’un pas décidé mais léger (attention à ne pas faire de bruit), il la contourna et fouilla les armoires derrière elle. Lors de sa première excursion dans la salle un monstre bleu l’avait interrompue.

_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Mar 5 Nov - 19:26

Elle l'observait, l'écoutait avec attention. Il expliqua deux trois trucs avant de s'interrompre, la contourner et regarder des armoires. Elle se retourna, surprise, l'observa. Que cherchait-il ? Elle l'aurait bien aidé mais bon, elle ne savait pas ce qu'il voulait et c'était pas son problème. Astrid amorça donc la réponse.

« Je n'ai pas la moindre idée de quand je peux m'endormir. Cela peu venir dans deux minutes comme dans une heure, c'est totalement imprévisible et j'avoue ne pas porter trop d'espoir à ma survie. Après tout ... »
à elle de s'interrompre. A quoi bon lui dire qu'elle considérait ne plus avoir rien à perdre. Conflit avec son père, sa mère et elle n'entretenait aucune relation que l'on pourrait définir... Ses amis l'avaient laissé tombé, ils s'étaient lassé d'elle comme un enfant se lasse d'un jouet, elle le voyait comme cela. Avec le temps, elle ne le vivait plus mal. Du moins, elle se faisait croire cela. Elle le regardait encore, un moment silencieuse. Elle se savait en danger ici. Mais, elle n'espérait plus grand chose de sa vie ... Découvrir les mystères cachés du monde était devenu sa raison d'être, l'ogre bleu des rumeurs du net n'était pas le commencement. Elle avait déjà commencer à user de sorcellerie faible, non visible. Elle usait aussi des pierres précieuses pour rêver agréablement lors de ses sommes imprévisibles. D'ailleurs, elle eu envie de vérifier. Elle fouilla les poches de sa sombre jupe et en tira de chacune deux pierres ; deux Quartz, une Améthyste et une Pierre de Lune. L'Améthyste était probablement déchargé puisqu'elle n'a pas sus contré le cauchemar atroce qu'elle avait fait, cela signifiait que le Quartz qui accompagnait la pierre violette l'était aussi, car il n'a pas chargé la pierre. Cela la fit presque espérer que la Pierre de Lune soit tout aussi H.S. histoire que son songe n'ai pas été prémonitoire. Imaginez un peut s'il l'était ...  

« Pourquoi tu t'es interrompu, dis ? »

Elle rangea ses pierres dans ses poches et ne quittait pas Edmondo des yeux. Elle s'assit à terre, lasse de rester debout sans bouger. Et comme Astrid doit forcément bouger, elle commençait à jouer avec ses doigts.

« Si ça te gêne t'es pas obligé de répondre. Mais perso, je ne suis pas indifférente à ce que tu allais me révéler. »

Elle eu un moment d'absence, s'étant reconnu quelque peu dans le "récit" de ce garçon. Elle savait. Elle savait ce qu'était cette sensation d'être le centre d'attention, de moquerie. On riait d'elle juste parce qu'elle y croyait. Parce qu'elle était ouverte d'esprit. Mais aussi parce qu'elle était seule.

« Et ... Je ne suis pas étrangère à ce genre de situation ... » Admit-elle, tête baissé sur ses doigts, le regard tellement perdu que sa vue se floutait sans qu'elle ne le remarque, mélangeant les couleurs fluorescente de ses multiples bagues. Elle regardait au-delà du concret, au plus profond de l'abstrait de ses pensées... Elle s'était à moitié endormie, aussi.
Pourquoi s'être tut ? Ce genre d'histoire ennuis certaines personnes. Mais Astrid aime se reconnaître à travers quelqu'un, espérant alors que cette personne la comprendrait autant qu'elle ne la comprend et qu'elle devienne son amie ou sa confidente ... Jusqu'à découvrir que cette personne n'est pas ce qu'elle croyait ou alors la voir changé, la mépriser ou être méprisé d'elle. Cette dernière étape, elle l'ignorait, se leurrant seule sur cette fausse complicité qu'elle avait eu avec tous ces gens avant de rencontrer Edmondo.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Mer 6 Nov - 17:56



Cama cama caman baby

Tristesse : Etat d'une personne triste; chagrin, mélancolie



« Je n'ai pas la moindre idée de quand je peux m'endormir. Cela peut venir dans deux minutes comme dans une heure, c'est totalement imprévisible et j'avoue ne pas porter trop d'espoir à ma survie. Après tout ... »

Il ouvrit un tiroir une fois qu’elle eut dit cela, espérant trouver autre chose que papiers ou tissus il se mit à sortir, peut-être que c’était enrouler autour de quelque chose de précieux.
Mais au fond, il agissait sans vraiment penser, c’était son instinct de survie qui prenait le contrôle. Pour le reste, il pensait à ce que venait de dire Astrid.
C’est comme si elle n’avait pas envie de survivre… C’est triste, comme si son existence était sans intérêt. Un moment lui aussi était comme cela et par expérience, il sait que c’est triste. Non, il devait se tromper, ils n’étaient pas pareil.

«  Pourquoi tu t'es interrompu, dis ? »

Edmundo s’arrêta. Pourquoi ?
Simplement il ne voulait pas en parler de plus, ce n’était ni le temps ni le moment pour cela.
A quoi penser au passé, il avait tourné la page, maintenant sa vie avait pris un autre tournant.
Se redressant un tissu à la main, il se retourna vers elle, lentement…

«  Si ça te gêne t'es pas obligé de répondre. Mais perso, je ne suis pas indifférente à ce que tu allais me révéler. »

Il hésita, pas indifférente. Ses pupilles se posèrent à nouveau sur ceux de sa voisine l’air complétement ailleurs, comme sur une autre planète…
«   Et ... Je ne suis pas étrangère à ce genre de situation ... » Avoua-t-elle, les yeux et la tête baisser, comme si encore en ce moment, tout le monde la pointaient du doigt riant de tous leurs saouls…
Lui aussi il baissa les yeux, car il avait honte pour ces personnes-là.

Il n’avait jamais été persécuté, principalement car sa véritable scolarité à commencer pour lui le jour où il est entré dans ce lycée mais certainement à cause de son orgueil qui ne laissait pas se faire marcher sur les pieds.


« D’après toi, c’est quoi le pire ? Être transparent ou être la misère du monde ? » Demanda-t-il, la gorge noué mais certains




_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Mer 6 Nov - 19:24

Comme si je me réveillais suite à un cauchemar, je sur-saute en entendant sa question. Je me rend alors compte que j'allais encore m'endormir, que j'étais dans un état second. C'est toujours mieux que d'être assommé par un sommeil qui dure ...... Je le regarde. Ayant connu les deux situations, j'aurais dû savoir répondre. Mais j'en ai été incapable... Les deux m'avaient fais mal, pour les deux j'ai feint indifférence et n'en ai souffert que d'avantage. Je sais que c'est parce que mes sentiments sont toujours trop fort. Si j'aime quelqu'un, c'est à fond, si je hais quelqu'un, pareille ! Quand j'ai honte, je veux disparaître, généralement je le fais. Combien d'heure de cours j'ai loupé en fuguant du collège par honte à cause des moqueries ?
Mais quand je veux être là, avoir une présence, que je fais tout pour mais que ça échoue ... Je ne sais plus quoi faire.
Quand je souffre, que j'ai de la peine, ça peut être pour la chose la plus insignifiante possible, cela me fera tout aussi mal qu'un cas deux fois plus sérieux. Je ne contrôle pas ces vagues émotionnelles trop chargé à ma guise comme je l'aimerais et je le fais croire.
J'ai connu les deux situations. Et je sais quoi répondre.

«  Cela ne dépend que de la façon dont la chose ce fait, du sujet qui cause cette chose et de la façon dont on le perçois. Je suis incapable de choisir. Les deux son horrible, même si on s'en remet, ça peu faire très mal. Tout dépend vraiment de la situation et des mots ainsi que des actes des gens qui nous entoure. »

Il n'y a rien de plus à ajouter. Jusqu'à ce que mon esprit me souffle une suite que j'ai répété sans trop réfléchir à l'utilité de cela.

«  En ce qui me concerne, j'ai cessé de croire que ma relation avec les autres dépendait de moi. C'est ainsi que je me suis remise. »

Ah mensonge quand tu nous tiens. Mentir à quelqu'un est une chose. Se mentir à sois-même en est une autre. Après il y a quand on est conscient qu'on se ment, et quand on ne s'en doute pas le moins du monde. Astrid pensait qu'avant, quand ses idées se forgeait, elle se mentait. Puis, désormais que ces idées ont prit place intégrante dans son esprit naïf, elle ne pense plus mentir, elle pensait et disait que cela était réelle, elle ne se mentait plus, qu'elle ne souffrait plus. En effet, quand elle n'évoquait pas le sujet ou n'y pensait pas, elle se portait au mieux ! A la voir quand elle sourie, peut-on une seule seconde croire qu'elle souffre d'une longue et interminable confrontation psychologique contre elle-même ? Au fond, pour le moment, personne n'avait connu suffisamment Astrid pour la comprendre parfaitement, et cela était probablement impossible tant il y avait de variante et de contradiction dans son esprit fuyant.

Pour ne pas se déprimer d'avantage et risquer de craquer, elle se mit à réfléchir à sa situation qui se résumait pourtant si facilement ..... Elle était en grand danger ici ! Enfermée, destinée à crevé soit de faim, de soif ou bien tuée par ce fameux monstre durant son sommeil (le point positif de cette dernière option étant qu'elle mourrait durant son sommeil, comme elle à toujours voulu mourire, comme son grand-père). Elle pensait cependant qu'il ne manquait peut-être pas d'eau. Après tout, Edmondo ne semblait pas assoiffé, pouvant clairement parler. Rien ne lui indiquait cependant que cela faisait plus de quatre jours qu'il était là. Elle se mit vite fais un pense bête "vérifier auprès d'Edmondo la présence d'eau dans la demeure", encore un titre à rallonge que seule elle pouvait mémorisé en même temps que tous les autres penses-bêtes aux titres tout aussi longs. Elle attendait d'abord que le sujet souffrances passées soit clos. Au fond, cela la soulageait d'être comprise, ou au moins de croire être comprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Jeu 7 Nov - 21:36



Te digo con disimulo

Solitude : Fait être solitaire, sentiment de d'être seul moralement


« Cela ne dépend que de la façon dont la chose ce fait, du sujet qui cause cette chose et de la façon dont on le perçois. Je suis incapable de choisir. Les deux sont horribles, même si on s'en remet, ça peut faire très mal. Tout dépend vraiment de la situation et des mots ainsi que des actes des gens qui nous entoure. »

Il était parfaitement d’accord.
De ses vingt années passées, il a passé seize d’entre elles à être aussi transparent qu’un verre à vin.
Pour les personnes lui ayant donné vie, pour les moines qui lui enseignait tous les enseignements du seigneur, pour les prêtres qui lisait chaque matin un passage de l’évangile et même pour les oiseaux dans le ciel volant librement dans le ciel bleu qu’admirait discrètement Edmundo à travers la fenêtre pendant son cour de Catalan, il était un enfant banal qu’on ne remarquait pas dans son petit coin sombre.

Lui qui était si seul pendant son enfance, qui donc à part l’omniscient voulait l’écouté, partagé un peu de miel ? Mais Dieu n’en a qu’à faire des enfants isolés, voici un moment qu’il a dû perdre  espoir en ce qu’il avait créé le septième jour. Si Dieu existe…
Pourtant, cela n’avait pas empêché cet enfant de confier ses pensées d’un gamin de huit pouvait avoir, des envies de caresses qu’une mère faisait chaque soir comme le disait ses camarades de chambré et le soir, s’agenouillant les mains enlacées entre elles callée contre ses lèvres, il confiait au Père ses envies de câlins, il l’écouterait n’est-ce pas ? Car Dieu aime ?

Mais le Père tout puissant ne répondait jamais à ses pensées pleines d’amour et de besoin, pourquoi ? Lui aussi il l’ignorait ?
Et rapidement, il fit comme son confident et arrêta de lui parler à tout jamais.

«  En ce qui me concerne, j'ai cessé de croire que ma relation avec les autres dépendait de moi. C'est ainsi que je me suis remise. »

Edmundo releva la tête, l’air abruti.
Bien sûr, une relation entre deux personnes ne dépend que sur l’une d’entre elles. Les deux se doivent s’entretenir cette relation, tout commence par des discussions par ici et par là, on s’échange nos numéros respectifs, on partage des mêmes idées, passion. On Commence à connaître les goûts de chacun en vivant avec les défauts de l’autre.

Des fois, on se dispute, les disputes sont essentiels dans une relation, cela permet de dire ce qui gêne, ce qui ne se dit pas et à force, on commence à pleurer dans les bras, se faisant consoler, confiant toutes les peurs et tous les secrets. Bien sûr, cette personne devrait aussi se confier envers vous, attendant de vous une étreinte chaleureuse, prête à enlever toutes ses peines de cœurs.

« Bien sûr, on ne peut pas parler de relation si on la seule personne à faire l’effort dans cette relation qu’elle soit amicale ou amoureuse, elle n’a pas de sens, elle est fausse. »

Il s’approcha d’elle à grands pas, s’abaissant un peu à sa taille.

« Si tu comptes mourir seule sans avis sur la vie, c’est triste, surtout si c’est mourir mangé par une chose sans forme. Tu veux vider ton sac ? Je peux t’écouter, j’ai rien à perdre ou à gagner de toutes façon… »


_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Dim 10 Nov - 0:16

Je ne le quitte maintenant plus des yeux alors qu'il confirme mes dires avant de se mettre à mon niveau, comme pour que je me sente plus à l'aise. Attention que je me force à juger inutile mais qui me touche tout de même. Avant de répondre à sa proposition, je reste un moment muette. Vider mon sac ? Pourquoi faire ?! Ressasser un passé pas si lointain que je me force à oublié ? En y repensant, personne ne connait cette histoire, personne ne connait ces histoires qui resterons à jamais les souvenirs de ce qu'on appel théoriquement une enfance, qui catégorise généralement, pour les gens normaux (on va dire) quelque chose d'un minimum joyeux ; les amis, les rêves ... Ah, tout ce que je n'avais pas. A quoi bon rapporter à papa-maman qui ne sont plus ensemble que j'ai des problèmes à l'école ? Ils avaient assez à faire avec les leurs, de soucis, ils n'allaient pas écouter les pleurs muet et secret d'une petite fille dont le soucis était "est-ce que Anna et Alizée seront toujours mes amies ?". Bon, je les ai pas connu avant la sixièmes, mais elles étaient mon problème majeur... Pourquoi je parle au passé, elle le sont encore.

« Soit, si écouter les plaintes d'une fille désespéré ne te dérange pas.... Par où commencé ? Les rêves d'enfances que je n'avais pas ? Elle était remplacée par cette sensation étrange et oppressante d'être différente, ne pas être comme les autres. Une psychologue avait déclaré que je ne réfléchissait pas comme les autres enfants. Je réfléchissais ... De façon plus mature. Alors que certains se souciaient de quel goûter ils prendront demain, d'avec qui ils allaient jouer à la prochaine récréation ... Je me demandais et après ? Il se passe quoi ? Je me demandais à quoi tout ça servait, dès que j'ai sus, je me demandais. A quoi bon vivre si c'est pour mourir un jour ? A quoi bon existé pour disparaître ?! Absurde non ? Alors je jugeait de l'inutilité des choses et ne faisait rien, me contenant d'exister, ce n'est que plus tard que j'ai commencé à attendre la fin. Mais, entre temps ... »


Oui. Entre temps, il y avait eu "le reste". La "corruption" de ces pensées puis le retour brutal à la réalité, en un seul coup de fil encore trop récent pour elle. En une seule dernière réplique cruelle ! Astrid reprenait son souffle. Elle veillait à rendre son récit le plus vivant possible, voulant retranscrire à son interlocuteur ses émotions comme si elles étaient encore fraîchement vécu, ce qui était en partie le cas.

« A la fin de ma primaire, j'ai eu une amie. Puis en sixième, des autres. Trois étaient importantes, les autres l'étaient moins dans le sens où ; je tenais à eux, mais ne pouvait pas m'y confier. Avant de rencontrer Cécile, la première, j'étais seule, ignorée et moqué en silence, à mon insu pensaient-ils tous. Mais au fond je savais, mais je n'avais que faire de ce savoir avant qu'il ne prenne, plus tard, de l’ampleur. En sixième, j'ai rencontré Anna et Alizée, les personnes "clefs" on va dire. C'est à elles que je dois tout ce qui m'est arrivé, ainsi qu'à moi. Mais bon, tout ce que j'ai fais, c'est existé et subir ce monde ignoble, remplit de préjugés, de mensonges... D'hypocrisie des plus totale. »

Elle jouait avec ses doigts, se souvenant alors que cette manie de bouger tout le temps n'était qu'une copie quasi parfaite d'Alizée qui l'avait inspirée et motivée. Elle cessa alors ce geste, cessant complètement de se mouvoir. Un sourire d'amusement sur ses lèvres, une simple pensée.
Je suis vraiment pathétique, mais sincère. Moi.

« Ces filles et moi étions vraiment de bonnes amies. Jusqu'au jour où ...
On va faire une ellipse; trois ans des deux mois ce sont écoulés, trois ans d'amitié et trois mois de silence durant lesquels je n'ai pu contacter ces deux amies. Cécile avait déménagé, ne me restait plus qu'Alizée et Anna qui représentait un peut ... Une raison de vivre ; en profité. Après trois mois sans nouvelles, elles m'ont contacté. Elles n'auraient pas dû. A vrais dire, rien n'aurait dû être comme cela. Mais on ne peut pas tout prévoir. J'ai répondu à l'appel, cet appel que je n'oublierais jamais ! L'appel où j'ai été jetée, abandonné ... Où elles m'ont clairement dit qu'elles ne voulaient plus de moi comme amie. Premièrement, elles m'ont reproché de ne pas avoir changé. Est-ce seulement un reproche ? Non ... J'ai tout essayé pour arranger cela, j'ai dis que s'il le fallait, je changerais. J'étais prête à tout pour les garder, seulement maintenant je sais pourquoi. Mais, elles m'ont dit que je n'avais pas à espérer de trop. Elles s'étaient juste lassé de moi, comme un enfant se lasse de son jouet. Elles avaient rit avec moi mais participaient et étaient maintenant auteur de moqueries contre moi.
Après cet appel, au collège, tous le monde me regardait différemment. Comme si je n'étais plus rien. Puis ils parlaient de moi. J'étais devenu, la fille fantôme du collège. Fantôme vivant dans les commères et les rires imprudent de gens qui ne savent pas. Qui pouvait savoir ? Désormais je sais ce que représentait ces filles pour moi depuis que Cécile, la seule qui ne m'aurais jamais trahi, aie déménagé. Elle représentait une raison de vivre, et non juste d'exister. Je suis revenue au point mort. J'ai désormais voulu résoudre ces mystère invisible à l'oeil humain, du moins, l'oeil d'un humain aveuglé par ... Je ne sais quoi. J'ai pris beaucoup de risques lors de ces enquêtes, j'ai tourné le dos à ma famille qui me voyait déjà à peine. Mes relations avec eux ont toujours été distantes. Maintenant, je suis là. J'en suis au point mort, me revoilà juste à exister et attendre de disparaître. Je peux considérer que ce que je fais et dit ici et maintenant est inutile, puisque je vais disparaître de toute façon un jour.
»


Enfin finit. Elle se tut, prenant son souffle. Son récit avait vécu dans ses mots comme sur son visage. Comme libérée d'un poids bien trop lourd, elle put sourire sincèrement. Presque fière d'elle, elle craignait de s'endormir en plain milieux de son histoire dont elle avait épargné la mort de son grand père, le seul membre de la famille qui l'aimait vraiment et l'estimait plus que tout. Elle avait épargner aussi un détail dont elle se gardait la joie personnelle. Par un pur hasard ou juste par ses dons cachés et non maitrisé de sorcière (pensait-elle), tout ceux qui lui avaient fait du mal s'étaient retrouvé dans de faucheuses positions. Elle n'a épargné ce détail que parce que le garçon qui lui avait pourrit toute sa sixième avait fini orphelin, elle avait voulu croire au hasard mais se sentait très mal en y repensant.

Maintenant, elle était là. Dans ce manoir, devant Edmondo qui s'était avéré être une bonne oreille.


« Merci infiniment d'avoir prit la peine de m'écouter. Je sais que d'un certain point de vue, je suis vraiment pathétique, certes. Je le pense également. Mais bon, tu m'as assez écouté. C'est à mon tour de t'écouter. Après tout, on est condamné, considérons cela comme des mots qui n'auront jamais de répercutions mais surtout, qui ne sortiront pas de cette pièce.
Promis, je ferais tout mon possible pour que ma neurolepsie n'entrave pas ton récit ~
»


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Lun 11 Nov - 11:56

Que tengo la camisa negra,
Y debajo tengo el difunto


Edmundo & Astrid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Bonheur : Evénement heureux, hasard favorable, chance.
                          Etat de bien-être, de félicité, ce qui rend heureux.





Il le la regardait avec un sourire compatissant, gentil sans pour autant montrer de la pitié.
Quand une personne nous raconte tout son passé, il ne faut jamais ressentir de la pitié, jamais.
Surtout avec ce genre de révélation qui porte sur le cœur.
L’homme est né avec un orgueil que pas un seul autre animal possède, montrer ne serait-ce qu’un peu de pitié blesserait son amour propre et ce n’était pas ce qu’il désirait puisque, si lui devait lui dire ses secrets enfuie au fond de lui qu’il n’a partagé qu’avec son ami, son amant, il ne voudrait jamais qu’elle lui lance un regard miséricordieux, jamais.

Quant-elle eue finit son récit, quand son visage affichait un sourire, avait-elle vraiment tout vidé ? Cela en a tout l’air, elle semblait libérée un gros poids qui pesait sur sa conscience,  de sa vie de tous les jours,   de voir un futur qui aurait pu être magnifique si jamais elle ne s’était pas aventuré ici.
Secrètement, il espérait qu’après cela, elle se sentirait mieux et bizarrement il éprouva un besoin de tendre sa main sur sa tête pour la caresser, pour la félicité, pour lui dire qu’elle a été courageuse pendant tout ce temps, que maintenant, elle pourrait peut-être oublier cela et essayer d’avoir une nouvelle vie. Mais c’est impossible.
La vie n’est pas un jeu ou tu peux juste te contenter de quitter puis de reprendre à la dernière sauvegarde, ou au pire des cas, tout recommencer. 
Cette comparaison lui fit lentement penser à ses voisins de chambre qui, à une certaine époque, un jeu très connu que tout son entourage d’internat avait et dont la sauvegarde ne marchait plus au bout d’un moment, ils étaient furieux.
Mais s’il voulait entendre le passé d’Astrid, il ne voulait plus se souvenir du siens, non pas qu’il était plus douloureux que d’autre, il faisait profil bas comparé à la fille devant ses yeux. Pourtant, Edmundo lui avait demandé de lui parler de son passé, de lui faire un catharsis, mais lui qui avait déjà un confident, avait-il besoin à nouveau de tout redire ? Vraiment ?

Il souhaitait qu’elle oublie pendant un moment que lui aussi avait eu un passé, oui, qu’elle parte sur un autre sujet, trouver un plan pour sortir ? Pour survivre ? Qui sait…

« Merci infiniment d'avoir prit la peine de m'écouter. Je sais que d'un certain point de vue, je suis vraiment pathétique, certes. Je le pense également. »

Il n’était pas d’accord, elle n’était pas pathétique. Ses ressentit à son vécu sont humains. Ca la détache des pauvres personnes qui ne sont mêmes pas capable de comprendre les paroles d’une chanson engagé. Alors, pourquoi se sent-elle pathétique au faite qu’elle soit plus humaine que d’autre ? C’est triste.

« Mais bon, tu m'as assez écouté. C'est à mon tour de t'écouter. Après tout, on est condamné, considérons cela comme des mots qui n'auront jamais de répercutions mais surtout, qui ne sortiront pas de cette pièce.
Promis, je ferais tout mon possible pour que ma neurolepsie n'entrave pas ton récit ~
»

Edmundo pâlit très lentement, le temps que l’information arrive à la cervelle, ses pupilles se rétractèrent, complètement abasourdi, il commença à réagir avec un froncement de sourcil. 
Il ne souriait plus.

« M-M ’écouter… ? Il  n’y tenait vraiment pas, car en y repensant à tout cela, il s’était trouver trop docile et trop gentil et son amour-propre refusait d’en parler, toutefois, Astrid lui a ouvert son cœur, il se devait de faire pareil. Hm… tu sais, je n’aime pas parler de cela, car j’ai tourné la page on va dire, maintenant, je voudrais me focaliser sur mon bonheur plutôt que mon malheur.  Que certes, la vie est devenu banale, tu te lèves, tu vas en cours, tu prends le métro, tu fais tes devoirs, tu dors. Mais malgré tout, je la vois la vie en rose. Après, pourquoi aussi vouloir voir la vie que sur les mauvais côtés ? C’est vrai, on va tous mourir, c’est une fatalité, mais moi, après les épreuves que j’ai reçu, je pense avoir le droit d’être heureux, malgré les autres, malgré la société, malgré tout, je veux être joyeux ! Vivre chaque comme si c’était le dernier. Peut-être que pour toi ça n’a aucun sens, mais j’y tiens ! »  Il haletait, mais il était content de lui avoir dit cela, même si pour elle, ce n’était que des paroles en l’air, il était fier de lui. 

« Mais, ce n’est pas cela qui t’intéresse ? N’est-ce pas ? Bon, d’accord, je vais raconter ma vie.  Pour commencer, je n’ai jamais eu d’enfance, mes seules et rares souvenirs sont les messes du matin où je me levais, regardant stoïquement les autres garçons s’énervant car ils avaient autre chose à faire le matin. Mon regard se posant sur les volatiles qui volait dans le ciel azur, en toute liberté, encore entendre les autres camarades joués en secrète à des choses rapportés de chez eux. Mais personnes ne faisait attention à moi,  j’étais juste le garçon qui avait de bonne note mais pas assez pour être reconnu. Alors le soir, quand tout le monde dormait, je me mettais à genoux et parlais à mon seul ami, ahah, tu vas rire, j’avais cru les moines de l’école catholique quant-ils disaient que dieu était plein d’amour, à l’écoute de tous ses enfants, et toutes les merdes du genre, mais leur dieu était comme les autres, il m’ignorait donc, au bout de quelques années, je m’étais résolu et me ferma sur ma petite coquille. 
Ce n’est qu’en troisième année ou mes géniteurs s’étaient souvenus qu’il avait qu’un ultime héritier. Tu sais, ma donneuse de vie, je ne sais même pas si elle m’a portée, non, ils ont dû faire appel à une mère porteuse, ma génitrice n’allait pas perdre du temps avec moi. Pas pour un banal accouchement d’un fils qui ne servirait que d’apporte-gain. Oui, c’est ce que j’étais à leurs yeux, un animal à copuler pour avoir encore plus d’argent, encore plus… Toujours plus. Mais revenons à ma dernière année de collège dans cet internet, veux-tu ? D’ailleurs, je ne t’ai dit que je ne les avais jamais vus avant cette année ? Enfin, peut-être, mais je ne devais être qu’un bébé… Donc, oui,  je me souviens ce jour-là, la moine maître de ma classe avait un reçu un papier à mon propos, ne sachant pas qui j’étais dans sa classe de 15 élèves, il m’avait appelle, ah, tout le monde était étonné de voir que j’étais là et d’entendre une nouvelle voix… Enfin, c’est ainsi, et de toute façon ne les verrai plus. 
Quand j’ai rencontré mes parents, enfin, plutôt le chauffeur de voiture, je m’attendais à une nouvelle vie plein d’amour, bah, penses-tu ? Nah, c’était juste le fait que je sois mineur qui faisait chier la société et ils ont dû me ramener au Japon. Je savais parler la langue mais je ne l’ai jamais mise en pratique –d’où vient mon accent. Au lycée ici, c’était vraiment tout différent, déjà, il y avait plein de fille, tu n’imagines pas, mais quand tu sors d’un endroit où les femmes, c’était en peinture que tu voyais, donc le pauvre petit puceau sans caractère que j’étais,  ça me déboussolais. Et surtout, les professeurs qui me disait que j’avais un gros problème de prononciation donc, ils voulaient absolument que je me sociabilise avec la classe. Bon, bien sûr, il y avait deux types de personne dans ce lycée les « bobos », tu sais, le genre de personne qui disent qu’ils connaissent une personne espagnol  et que « Wahou ! C’est trop classe ! T’as vu ! »  Et puis d’autre qui se moque, non pas parce que je suis espagnol ou autre connerie, nah, parce que j’avais vraiment du mal à parler, tu me suis ? Mais ce n'était rien comparé à avant, au moins, j'avais une existence... Mais, tu sais, dès le premier jour, ils avaient été là… C’est fou, on ne se connaissait absolument pas, mais ce petit groupe de personne voulait être ami avec moi, bien sûr, je ne voulais pas, je n’avais pas besoin d’eux, pourtant, ça ne les avaient pas empêché d’imposé leurs présences…Enfin… Je suis heureux de les avoir rencontrés
»  Et il finit à son tour avec un magnifique sourire sur le visage

_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Lun 11 Nov - 13:51

Mon regard ne se détache pas de son visage, j'écoute avec attention son récit.Sa vie d'avant est plus remplie que la mienne. Je n'ai jamais déménagé avant, les journées se ressemblaient toutes et c'est cela qui a causer mon ennuis, ma lassitude. Je n'estime pas mériter de bonheur, car il a tout de même été égoïste de ma part d'avoir souhaiter retrouver l'amitié de ces filles et d'avoir jalousement gardé mes tourments. Capable d’hypocrisie et de mensonge, j'étais prête à tout pour ne pas toucher le fond. Mais tout cela est devenu absolument banal pour moi. Il a aussi connu les deux situations ; la solitude puis être le centre d'intérêt des autres. Mais des personnes sont venus vers lui. Que sont-elles devenue ? Peut importe... Ce qui compte, c'est ce sourire final, ce beau sourire que je suis ravie de voir. Je ne veux pas le voir s'effacer.

Astrid se lève et s'étire avant de briser le silence d'un sourire radieux et de ces quelques mots partis d'une pensée sincère et réelle.

« Tu es plus mignon quand tu souris ! »

Cela enlevait beaucoup de sérieux à la discutions. Ainsi, Astrid reprit dans le sujet, sans quitter son sourire. Elle avait presque mal aux jambe de se lever après être restée assise aussi longtemps, mal à la nuque d'avoir baissé la tête trop souvent et mal au cœur de se rendre compte qu'à aucun instant elle n'a voulut construire son bonheur.

« Moi, je me sens plus légère maintenant que j'ai parlé, j'espère que c'est ton cas ! Tu sais, tu es une personne très rare. Sais-tu pourquoi ? »

Elle s'approcha de quelque pas de lui en souriant toujours, elle saisit les mains d'Edmondo et les prit dans les siennes.

« Parce que toi, tu construis ton bonheur alors que la plus part des gens, comme moi, se contentent d'essayer de réduire leurs malheur. Même si construire son bonheur quand on sait qu'on va crever n'est pas chose facile. Mais bon, j'y arriverais moi puisque je m'en fiche un peut ! »

C'est faux, je ne devrais pas mentir. La mort est un fait qui à lui seul me terrifie. C'est pour cela que je veux dormir au moment de mourir, pour ne pas avoir mal, ne pas avoir peur, ne pas être là. Mais bon, on a cas dire que vu comme ça, ma neurolepsie peut être une bonne chose ! Ah, si seulement je pouvais la contrôle ... Mais cela est juste impossible, ça se contrôle pas ce truc.
Je suis ravie d'être tombée sur lui, en fait. Imaginez, j'aurais pu rencontrer un monstre ou un vrais imbécile ! En fait, suis-je vraiment venu ici pour étudier les rumeurs et en démentir ? Ou bien était-ce un acte suicidaire ? Quoi qu'il en ai été au moment où j'ai franchis la porte, ça a changé. Si je pouvais mourir le jour où ce monde en aura marre de moi* ce serait super cool en fait ! Toujours en dormant !

Je lui lâche les mains et me met à réfléchir quant à notre situation avant de l'évaluer oralement.

« Bon, on devrait bien trouver un moyen de sortir un jour. Il y a des barreaux aux fenêtre hein ? On peu passer le bras dehors ? Ce serait utile pour récupérer l'eau de la pluie, cela augmenterais notre temps de vie. Pour la nourriture ... Parait que certains insectes sont comestibles mais ça fait franchement pas envie. Mais bon, notre cas n'est pas désespéré ! Il faut juste réfléchir un peu et on trouve des solutions ! J'ai bien compris qu'on avait pas l'eau courante et que même si on trouve un truc à mangé, j'ose à peine imaginé depuis combien de temps il serait périmé. »


_____________________________________________
"mourir le jour où ce monde en aura marre de moi" ; une façon décalée de dire qu'elle préfèrerait mourir de vieillesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Lun 11 Nov - 20:38

Tengo la camisa negra
Ya tu amor no me interesa


Edmundo & Astrid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





« Tu es plus mignon quand tu souris ! »

Ce dernier commentaire eu pour effet de le faire légèrement  rougir, rien de bien méchant, mais il n’aimait pas montrer ce genre d’émotion, surtout pour des compliments comme elle de le faire. Au moins, elle ne mâchait pas ses mots.

Au moins, grâce à cela, l’atmosphère s’était largement détendu, c’était plus plaisant pour lui, ça le rassurait un peu.

«   Moi, je me sens plus légère maintenant que j'ai parlé, j'espère que c'est ton cas ! Tu sais, tu es une personne très rare. Sais-tu pourquoi ? » Dit-elle en lui prenant les mains, lui faisant ressentir une chaleur qui semblait avoir disparu depuis qu’il était entré ici. Il se sentait à nouveau vivant et un léger sourire enfantin traversa son visage. Il avait réussi ce qu’il voulait plus ou moins lui faire ressentir.  

«  Parce que toi, tu construis ton bonheur alors que la plus part des gens, comme moi, se contentent d'essayer de réduire leurs malheur. Même si construire son bonheur quand on sait qu'on va crever n'est pas chose facile. Mais bon, j'y arriverais moi puisque je m'en fiche un peu ! »

Oui, il était content d’avoir redonnée envie d’avoir une belle vie à quelqu’un, peut-être que c’était naïf pour lui, mais il y croyait vraiment, après tout ce qu’elle lui avait dit, elle n’oserait pas lui mentir, non ? Et le contact de sa main était si doux contre la sienne, c’était agréable…

Mais, à un moment ou à un autre, elle lâcha prise et pris l’air de réfléchir.

«    Bon, on devrait bien trouver un moyen de sortir un jour. Il y a des barreaux aux fenêtre hein ? On peu passer le bras dehors ? Ce serait utile pour récupérer l'eau de la pluie, cela augmenterais notre temps de vie. Pour la nourriture ... Parait que certains insectes sont comestibles mais ça fait franchement pas envie. Mais bon, notre cas n'est pas désespéré ! Il faut juste réfléchir un peu et on trouve des solutions ! J'ai bien compris qu'on avait pas l'eau courante et que même si on trouve un truc à mangé, j'ose à peine imaginé depuis combien de temps il serait périmé. »

Il hocha la tête.
« Ouais, mais pour la pluie, faut-il encore qu’il pleuve tout le jour, de plus, j’ai peur que la toiture du manoir fasse abris pour les vitres. Mais si on monte dans les étages supérieurs, cela peut-être possible ! A propos de la nourriture… Eh bien, j’ai vu un chat dans la bibliothèque qui ne semblait pas trop maladif, il doit peut-être y avoir des souris ou autre viandes ici. Déjà, il y a de l’électricité ici, ça peut-être une bonne chose… Je pensais chercher ici mais  à part des tissus il n’y a pas grand-chose… J’y pense que je n’ai pas bien chercher les étages supérieurs, je devrais peut-être m’y mettre… »

Il réfléchit à son tour, se creusant les méninges à propos du petit plan du manoir qu’il s’était fait dans sa tête. Mais d’abord, il voulait lui dire quelque chose.

« Hey, Astrid, si on s’en sort vivant, ça serait cool qu’on garde contact ! »





HRP:
 

_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Ven 15 Nov - 19:02

La jeune et belle originale écoutait les propos d'Edmondo, restant perplexe. Il avait raison. Elle eu pour réflexe de se crisper quand il parla du chat. Elle aimait ces boules de poils qui avaient été son seul réconfort quand elle rentrait de l'école blessée par les moqueries et la solitude. Elle a grandit avec ces adorables boules de poils, mais l'instinct de survie devait être plus fort pour qu'elle ne crie pas son dégoût à cette idée. Cela faisait longtemps qu'Astrid ne prêtait plus importance à sa vie. Voilà maintenant qu'un élan de bonheur à l'idée peut-être naïve d'avoir un ami qui ne la laisserait pas la fit préférer manger un chat que mourir à l'insu de tous. Pourquoi avait-il fallu qu'elle emménage avec son père qui se souciait à peine de son existence que quand cela l'arrangeait. Lancerait-il une recherche qui les sauverait tous ? Si elle avait sus, elle aurait bloqué la porte et tous auraient pu s'en aller. Son désir profond de rencontrer le monstre s'était transformer en peur curieuse. Elle était toujours curieuse de le voir, mais avait peur d'y laisser la vie. Cette vie qu'elle jugeait pourtant d'inutile.
Elle fut troublée et bouleversée par la demande d'Edmondo. Cela eu pour effet de la figer et la plonger dans ses pensées. Garder contact ? Cela confirmait sa pensée, Edmondo était devenu quelqu'un de confiance. Alors qu'elle se réjouissait intérieurement, Astrid eu un déclic. Un grand sourire se dessina sur ses lèvres, elle était certaine d'avoir LA solution.


« Bien sûr Edmondo ! En plus tu viens de me faire réaliser un truc ! »

Elle sorti son téléphone portable blanc de la poche de sa jupe. L'écran était légèrement rayer à force d'être dans la même poche que des pierre semi précieuses non polie. Elle le montrait fièrement et naïvement à Edmondo.

« TAAA-DA ! Voilà ce qui va tous nous sauver ! »

Son sourire fière et assurer empêchait de la contredire, elle semblait tellement fière de son idée, cette découverte... Quelle fut sa déception lors que , en l'allumant, elle constata qu'il n'y avait pas de réseau. Impossible d'appeler ou même d'envoyer un SMS. Son sourire disparût aussi vite qu'il était venu et elle lassa tomber ses bras le long de son corps avec désespoir. Elle se sentait bête de ne pas avoir remarqué l'évidence. Pas de réseau dans un endroit aussi paumé, ça se sait tout de même. Elle rangea son portable dans sa poche et resta fixe, la tête basse, presque honteuse de son idiotie et du faux espoir qu'elle a donné malgré elle. Elle essayait tout de même de garder un peu de joie, elle s'était fait un ami qui ne voulait pas se séparer d'elle après leur combat pour la vie. Pour une fois, c'était cette personne qui avait manifester le désir de garder contact, et non elle ; ce qui se passait à chaque fois. Cela la rassura, elle était finalement capable d'être appréciée de quelqu'un malgré son  ... originalité d'être.

... ... ... Non je tiens. Je déteste être statique, encore plus déprimée. Faut que je bouge que je trouve un truc qui me fasse plus déprimer... On a un plan de survie après tout. Ah ! Trouvé ~

« Bon, je sers à rien sur le coup ... Dis, si tu veux qu'on garde contact ... C'est que... Tu me vois comme une amie ? »

Je souris. Pourquoi ne pas le faire de toute manière ? J'ai mis mes mains derrière mon dos et me suis penchée légèrement en avant avec une lueur d'impatience dans le regard, je ne voulais plus affiché ma déception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Lun 18 Nov - 21:52

Lo que ayer me supo a gloria
Hoy me sabe a pura





Edmundo & Astrid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


«  Bien sûr Edmondo ! En plus tu viens de me faire réaliser un truc ! »

Edmundo la regardait farfouiller dans ses vêtements, dans la même poche pour il l’avait vu ranger des pierres qui ne lui semblait pas inconnu…

«   TAAA-DA ! Voilà ce qui va tous nous sauver ! »

Il regarda son portable qu’elle venait fièrement lui présenter, à quoi pensait-elle ? Oh… Il voyait déjà l’expression déçu sur son petit visage,   un sentiment de culpabilité tordait son estomac vide, provoquant un bruit, pas assez fort pour être entendu par elle.
Ah, la voici enfin, cette moue…  

Il baissa les yeux pour ne pas à affronter cela, car lui aussi il y a quelques temps, son portable était son seul espoir, cela semblait évident que le réseau manque, perdu dans un coin pommée. Mais contrairement à elle, son portable manquait de batterie, ayant négligemment  perdu toute l’énergie pour des choses stupides comme écouter de la musique avec ses écouteurs, idiot !

«   Bon, je sers à rien sur le coup ... Dis, si tu veux qu'on garde contact ... C'est que... Tu me vois comme une amie ? »

Il cligna des yeux, il suppose oui, en y repensant, l’amitié est quelque chose de simple mais de tellement compliqué, tellement contradictoire, c’est peut-être ce qui rend cela si…magique !
En pensant à la magie, il ressentie comme une arrière pensé sombre… Vraiment sombre, cependant cela s’envola… Comme par… Magie ?

Ses yeux cillèrent à nouveau…

«    Ouais, c’est ça p’tite souris, toi et moi, on est pote, on est ami comme tu aimes le dire ! Il lui passa brièvement la main sur sa tête, amicalement. Et puis, j’viens de te raconter un de mes secrets  les plus important, ne croit pas que je vais te laisser filer comme cela ! »

Et encore une fois, il souria.

«   Mais pour en revenir ici, au manoir, il faudrait explorer d'autre endroit, je n'ai vu que la première partie de la maison, je n'ai pas osez le sous-sol car il fait trop sombre, mais peut-être que ton portable pourrait nous aidez à trouver l’interrupteur, bah ouais, regarde, il y a des l'éléctricités dans certaines pièce comme la salle de bain ou la cuisine, mais le four et autres appareils ont été sabotés, c'est la merde ! »



_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Mer 20 Nov - 14:42

Son visage s'est à nouveaux illuminé presque soudainement après les mots d'Edmondo. Elle joignit ses mains et le regarda le regard brillant, son sourire renaissant.

« Alors, je sers pas à rien !! OUAIS ! »

Après ce petit cri de joie, elle sortit à nouveau son portable blanc et vérifia le nombre de batteries, il les avait encore toutes. Son sourire grandit encore et elle étouffa un "YES" en serrant son portable entre ses deux mains fines. Elles comptait découvrir ce manoir dans le moindre détail, absolument trouver un moyen de survie car elle ne désirait plus mourir, enfin... Se laisser mourir. Peut-être trouveraient-ils quelques chose d'intéressant là-bas, dans cette partie trop sombre de la bâtisse. Astrid réfléchis longuement. La pièce était sombre, et elle craignait d'y perdre Edmondo. Elle, on ne pourrait pas la perdre avec ses bagues fluorescentes, elles brillaient dans le noir. Cela lui donna une idée qui la fit hésiter. Elle pensa qu'elle aviserait une fois sur place. Ses poches révélant bien des surprises, même pour elle, elle décida de les fouiller à nouveau voir si elle n'avait vraiment rien prit à manger qu'elle pourrait lui donner. Il n'y avait rien, même pas un chewing-gum. Elle soupira doucement, elle aurait voulu lui donner un petit truc à manger. Mais elle ne resta pas déçue bien longtemps, retrouvant vite son aplomb, elle se dirigea vers la porte, sortit la tête, regarda de droite à gauche plus d'une fois pour s'assurer qu'il n'y avait rien, pas de monstre. Elle ferma ensuite les yeux pour se concentrer uniquement sur les sons qui l'entourait ; quelques grincement, sans plus. Cela était totalement normal dans un bâtisse si vieille. Elle se tourna ensuite énergiquement vers Edmondo, souriant toujours. Elle semblait si énergique, on ne soupçonne pas qu'elle puisse s'endormir d'une minute à l'autre. Cette vigueur rend ses sommeils encore plus soudains et surprenant.  

« La voie est libre ! On peut y aller ~ Oh, mais tu voudrais peut-être te reposer un peu avant qu'on parte explorer ce sous-sol ? Après tout, il ne doit pas te rester beaucoup de force vu que tu as faim non ? »

C'est vrais, je sais ce que c'est quand on a super méga faim ! Un jour, j'ai oublié de déjeuner,  et ce qu'ils faisaient à la cantine était immangeable. J'avais trop super faim. Alors lui qu'à pas du mangé depuis ... Plusieurs jours... 'Doit avoir super plus méga faim que moi ce jour-là. Et je sais que quand on a super faim, on a pas trop de force. On a surtout méga envie de manger. Et peut-être que je parle trop vite aussi .. ? Bah, tant pis. Et puis ça servirait à rien de déprimer. A par à être des déprimé, voilà ce qu'on gagnerait. Je préfère sourire, même si j'ai pas de raison, quoi que là j'ai l'impression que c'est pas grave si je souris pour rien. J'ai juste envie de sourire, je me sens bien. Je me demande combien de temps ça fait que je me suis pas sentie aussi bien, libre, légère ... C'est grâce à lui, j'en suis sûre.

Tu l'aime ? m'auraient-elles demandé sur un ton à moitié plaisantin à moitié ravi d'avoir en stock un nouveau ragot. Elles s'imaginait très vite ce genre de choses. Quand je jouais aux jeux vidéos avec un ami, elles ont toutes cru qu'on sortait ensemble, n'importe quoi ! Pour moi, Edmondo sera celui qui m'a libérer d'un poids lourd que l'on pourrait presque considérer comme ayant été un secret, j'étais seule à connaître ces faits, les concerné les connaissent, oui. Mais ils ne soupçonnent pas une seule seconde l'impact de leurs actes mais avant tout de leurs mots sur moi. Lui, il sait. Et il comprend. Et moi je sais aussi. Et je comprend aussi, pour lui. C'est pas une belle amitié ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Sam 23 Nov - 16:25

Miércoles por la tarde y tú que no llegas
Ni siquiera muestras señas





Edmundo & Astrid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


« Alors, je sers pas à rien !! OUAIS ! »


Son cri de joie n’eut pour effet de le faire paniquer, était-elle folle de crier ainsi, pour cause il se senti raidir, alors que la fille ne semblait pas y prendre la moindre importance, elle serait plutôt son téléphone entre ses deux mains.
Par chance, au bout de quelques temps, Edmundo n’entendit aucun bruit lourd sur le plafond qu’il espionnait plus tôt, ni de bruit de pas lent. Il n’avait peut-être pas faim… ?
Il reposa son regard sur Astrid qui cherchait quelques choses dans ses poches ou résonnait des cailloux, des pierres s’entrechoquant, cela eu pour effet de l’intriguer, que cherchait-elle ? Que voulait-elle ? Cette fille était pleine de surprise.

Mais la voilà faisant une pirouette vers la porte, sa tête allant de droite à gauche, ainsi, rassurant un peu notre espagnol, déjà secoué par ces derniers évènements. Quand elle se retourna vers lui avec l’énergie d’une pile.

«   La voie est libre ! On peut y aller ~ Oh, mais tu voudrais peut-être te reposer un peu avant qu'on parte explorer ce sous-sol ? Après tout, il ne doit pas te rester beaucoup de force vu que tu as faim non ? »

Oh… C’est vrai. Il avait oublié qu’il avait faim, il s’était tellement habitué à avoir le ventre vide que c’était devenu une habitude. Il fixa ses doigts. Ses ongles rongés à ras, ses bouts de peau autours de ceux-ci mangés. Ce n’était pas esthétique, mais il avait eu faim à ce point, il se cacha donc la main sous la manche de sa chemise noire. 

« Non , c’est bon, on peut y aller, je me suis habitué à la faim. Mais… Tu penses que c’est une bonne idée ? On ne sait pas ce qui se passe en bas… »

C’est vrai, qu’avait-il en bas ? Il pensait aux cadavres de l’oni, a moins qu’il y est une histoire, des millions des souvenirs… 
Instinctivement, Edmundo serra son Nikon contre son cœur. 



HRP:
 

_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Sam 23 Nov - 19:46

Son hésitation m'intrigue, mais en y repensant, s'il y a un monstre.. Il n'est pas impossible de voir des cadavres. C'est horrible... Mais bon. On ne peu pas reculer maintenant. On a rien d'autre à faire. Je réfléchis un moment, formule ma phrase dans ma tête au moins cinq fois avant de m'avancer vers lui et de lui sourire amicalement.

Cet endroit, il fait peur. Quand on prend conscience du risque, ça fait très peur même. Mais on est pas venu ici pour rien, nous. C'est la curiosité qui nous a fait venir. Et cette curiosité qui est un très vilain défaut qui causera peut-être notre perte peu tout aussi bien nous sauver. Il y a sans doutes des choses horribles à voir dans ce manoir. Mais la solution à notre problème est forcément quelque par ici. Il n'y a plus de place pour l'hésitation, au point où nous en sommes. On doit faire face ! Et surtout, on doit survivre ! Imagine qu'on trouve quelque chose de méga important là-bas ! Et si on trouve rien, bah tant pis, on aura vu un endroit de plus. Et il faudra en fouiller d'autres.


Aucune hésitation dans son regard. Malgré son handicap de taille, Astrid ne montrait aucune peur, elle voulait rassurer Edmondo qui, là depuis plus longtemps, en savait plus sur les lieux. La jeune fille était déterminé à découvrir le moindre recoin du manoir en espérant de trouver un jour la clef. La Clef deviendrait le nom donné à un moyen quelconque de sortir d'ici. La Clef devenait pour elle le nom d'un espoir de liberté et de survie. La Clef était ce qu'elle devait trouver pour sauver Edmondo de la faim et de la soif, ou tout simplement de la mort qui planait sur les lieux ayant une omniprésence si discrète qu'elle n'était pesante que lorsqu'on y pensait. Cette métaphore très jolie mériterait d'être noté !
Astrid restait énergique, sondant la réaction d'Edmondo, espérant lui avoir redonner du courage, le courage d'explorer le sous-sol. Avec vos dois, vous jouez avec la bague fluorescente orange qui ne sert à rien pour le moment, aucun mémo n'y est attribué à cette bague. Vous aviez songé à la donner à Edmondo, pour ne pas le perdre dans l'obscurité d'une éventuelle coupure de courant ou tout simplement durant votre éminente exploration du sous-sol du manoir. Elle n'avait jamais songé à se débarrasser d'une des bagues, à l'offrir. Elle en avait encore quelques unes dans ses poches chargées de pierres plus ou moins grosses et de son portable. Cela lui faisait bizarre d'y penser, mais elle se sentait de le faire. Elle et lui étaient maintenant lié par le lien du secret, celui de leur enfance.


Si je rentre un jour chez moi, je lui dirais tout. Je raconterais à mon père ce qu'il s'est passé pendant ma scolarité sans omettre mon désir passager mais présent de mort. Après tout, je n'ai jamais rien osé dire à mes parents ... Ce sera le moment. Il y avait cette lettre que j'avais écrite. Je l'avais aussi brûlée, elle ne devait pas être lue. Pourtant, j'aurais voulu la laisser derrière moi, cette lettre ultime qui ressassait cette enfance que j'ai affronté seule.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Dim 24 Nov - 18:39

Y yo con la camisa negra
Y tus maletas en la puerta





Edmundo & Astrid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ses billes dorées étaient posé sur la jeune demoiselle réflechissant.

Mais, qu’avait-il dans la cave qui l’empêchait d’avancer ? Pourtant, il voulait rentrer chez lui rapidement. Il voulait les revoir rapidement, rire à nouveau avec eux sur tout et rien, boire encore jusqu’à se réveiller dans Son lit. Le lit du Camélia qu’il chérit plus que tout au monde…
Il devait rentrer.

« Cet endroit, il fait peur. Quand on prend conscience du risque, ça fait très peur même. Mais on est pas venu ici pour rien, nous. C'est la curiosité qui nous a fait venir. Et cette curiosité qui est un très vilain défaut qui causera peut-être notre perte peu tout aussi bien nous sauver. Il y a sans doutes des choses horribles à voir dans ce manoir. Mais la solution à notre problème est forcément quelque par ici. Il n'y a plus de place pour l'hésitation, au point où nous en sommes. On doit faire face ! Et surtout, on doit survivre ! Imagine qu'on trouve quelque chose de méga important là-bas ! Et si on trouve rien, bah tant pis, on aura vu un endroit de plus. Et il faudra en fouiller d'autres. »

Elle avait raison, même si au départ, il est rentré à cause d’un stupide pari pourtant, quand il avait la porte du manoir il s’était senti attiré et il l’avait ouverte.
Il n’aurait jamais pensé à un monstre, lui qui avait arrêté de croire en Dieu. Tout pouvait avoir une explication scientifique. Le fait qu’il faisait tout de même froid à l’intérieur de la bâtisse à cause du fait qu’elle soit vieille et abandonné. Les craquements, les petits bruits à cause des termites qui rongeaient le bois. Tout pouvait être logique… sauf une.
Le monstre.

Comment expliquer cette chose bleutée lépreuse faisant presque la hauteur du plafond ?  Comment expliquer cette odeur pestilente, de sang et d’un fluide indentifiable ? Cela n’était pas possible !
Et plus jamais, il ne voulait revoir cette chose horrible, digne d’un cauchemar d’enfant ou du monstre caché sous le lit d’une fille peureuse. Mais pourtant, Edmundo voulait en savoir plus sur cette chose, ses origines, ses ambitions.
Il voulait aussi en découvrir plus sur ce manoir, qui l’habitait, pourquoi était-il parti et comment le monstre est arrivé…

Il y avait trop de comment, de pourquoi ici, son instinct de survie lui disait juste de trouvé la sortie mais sa curiosité lui demandait, non, lui suppliait des réponses et voulait tout savoir.
Qui devait-il écouté ?

Une fleur rouge lui revint en tête…

« Très bien Astrid, nous devons quitter cet endroit, malgré tout ce qu’on va voir, tout ce qu’on va subir, on va sortir ! Et ensemble ! Car, si tu mourrais, je le regretterais à jamais… Car, on est amis et qu’on a subit les mêmes périples, on doit se tenir les coudes, coûte que coûte ! »

Et, il prit la main d’Astrid et la regarda avec ses pupilles dorées pétillante de vie et d’espoir.



_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Lun 25 Nov - 16:59

J'éprouve une drôle de sensation... Celle d'être appréciée. J'ai pour la première fois depuis longtemps l'impression d'être appréciée par quelqu'un, un amitié sincère et pas juste fondé sur l'hypocrisie de l'un de nous. Je le laisse rendre une de mes mains décorée de bagues aux couleur nombreuses et variée. Aussi, j'enveloppe ses mains avec la mienne qui est libre et je lui souris.

Oui, tu as raison ! On sortira ensemble d'ici ! On est ami, c'est sûr. Et ... Je te remercie sincèrement de cette amitié !

Mon sourire s’agrandit, je fini par m'emparer d'une bague. Elle est jaune. Je la prend, la lui montre et la lui met à l'index droit en souriant.

Voilà pour sceller notre amitié !! Non je rigole, enfin à moitié. Elle est fluorescente, elle brie dans le noir. C'est pour être certaine de te retrouver si jamais y'a une coupure d'électricité ou un truc dans le genre.


Elle était plus ravie que surprise de son geste, du cadeau qu'elle avait donné à Edmondo. Elle était satisfaite d'avoir pu offrir un cadeau à son ami, même si elle aurait préféré lui offrir un bon repas et surtout ... La liberté. Mais elle se promit intérieurement de lui offrir cette liberté. Elle décida ainsi de prendre son mal en patience et de nourrir sa curiosité le plus possible en découvrant ce manoir dans ses moindres recoins. Elle s'impatientait maintenant de découvrir le sous-sol elle sautillait sur place et jouait activement avec ses doigts colorés par les bagues pense-bête. Il fallait qu'elle bouge. Aussi, c'est avec énergie et impatience qu'elle tourna sur elle-même jusqu'à se trouver face à la porte, elle avança de quelques pas encore avec de se tourner vers Edmondo toujours en souriant. Un sourire radieux.

On y v-...

Ah non ! Pas maintenant !!!! ZzzzzzzzZZzZZZ


La jeune fille se voit assommée par le sommeil qu'elle ne contrôle pas se cognant la tête au sol. Cela ne contrarie cependant pas son sommeil. Heureusement, cela ne dura pas plus d'une minute avant qu'elle ne s'éveille à nouveau, un peu plus longtemps que la première fois qu'Edmondo a été témoin de sa neurolepsie handicapante. Elle se redresse, porte une de ses main à sa tête lâchant un petit "aïe" plaintif. Puis, elle ramasse tâte le sol à la recherche de ses lunettes, les trouves, les remet bien droite. Enfin, elle se relève comme si de rien était et lance à Edmondo un sourire navré mais qui ne perd en rien la joie d'être de la jeune sorcière des couleur, ainsi aime-t-elle se nommer.

Pardon pour ce petit accident, je ne t'ai pas fais peur au moins ? C'est une chance que mes lunettes ne soient pas cassée ... Hum, j'ai pas dormis trop longtemps au moins ?

C'était à cet instant précis que, mine de rien, sous ses airs d’insouciance presque enfantine, Astrid se rendit compte du danger permanent dans lequel elle était ici. Et si jamais elle s'endormait alors qu'elle est poursuivit par le monstre des lieux ? Cette idée la fit intérieurement frissonner ,mais elle ne laissa rien paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soy un fabulos chico

Soy un fabulos chico


Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 19
Localisation : Toco el lobo
•Fiche: http://kagurasumire.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Lun 25 Nov - 23:07

Mal parece que solo me quedé
Y fue pura todita tu mentira





Edmundo & Astrid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La main pâle de son interlocutrice passa sur la sienne, rongé par sa faim, il éprouvait une certaine honte à lui dévoiler ainsi, fort heureusement, cela ne semblait guère lui prendre son attention, il oublia cette honte naissant de son orgueil pour sentir la chaleur des mains d’Astrid tenant les siennes.

« Oui, tu as raison ! On sortira ensemble d'ici ! On est ami, c'est sûr. Et ... Je te remercie sincèrement de cette amitié ! »

Il hocha la tête, plutôt joyeux de cette déclaration d’amitié lui arrachant un sourire égalant celle de son amie. Celle-ci pris une de ses bagues fluo, jaune pour être précis puis la passa à son index, il s’apprêtait à lui poser des questions sur cela seulement, elle répondit avant cela.

« Voilà pour sceller notre amitié !! Non je rigole, enfin à moitié. Elle est fluorescente, elle brie dans le noir. C'est pour être certaine de te retrouver si jamais y'a une coupure d'électricité ou un truc dans le genre. »

Edmundo regarda de plus près la bague, ce n’était pas une mauvaise idée que cela, en plus ça rendait plus gais que sa bague voisine argenté (en toc en plus… Bon, le fluo en plastique ce n’est pas mieux, mais voilà).
Il s’apprêtait à la suivre, elle qui était déjà devant la porte à l’attendre avec un grand sourire, la boule d’énergie qu’elle était devenue semblait fin prête pour de nouvelle aventure !

« On y v-... »

...
…Ou comment casser l’ambiance.

Ah ! Il l’avait oublié ça, c’était important et bon dieu, il avait oublié Ce stupide détail. Il se massa la trempe impatiemment à cause du fait que leurs élans soit coupé de la sorte et de la frustration que leurs élans était coupé de la sorte (comment ça c’est pareil ?).
Quelques secondes plus tard et après avoir tapoté le sol pour sa paire de lunette,  elle se releva et lui adresse un sourire désolé. Mouais… Ça n’allait pas changé de ça avait coupé son élan (oui, bah, ça l’énerve).

«   Pardon pour ce petit accident, je ne t'ai pas fait peur au moins ? C'est une chance que mes lunettes ne soient pas cassée ... Hum, j'ai pas dormis trop longtemps au moins ? »

« Nah… Ça va, juste quelques secondes… Avoua t-il, la moue boudeuse. Tu m’as juste coupé dans mon élan, enfin, pas toi j’sais que c’est pas ta faute, mais voila, il va falloir tout recommencer ! » Bon, ces dernières paroles c’était du second degré, juste pour essayer d’avoir un peu d’humilité et la faire sourire à nouveau.

« Je te préviens que si tu me refait un coup pareil, j’te porte sur mon épaule ! »




_________________
Invité, viens, le lapinou sacré n'attend que toi... Allez, on a des cookies verdâtres rien que pour toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh ! Me Hablo en #735000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mystérieuse jeune fille

Mystérieuse jeune fille


Messages : 33
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 19
Localisation : Derrière mon écrant 8D

MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini] Mar 26 Nov - 14:28

Elle regardait attentivement le verre de ses lunettes d'un air insoucieux pendant que Edmondo abordait sa réponse. Elle voulait lui faire croire qu'elle s'en fichait mais au fond son cœur battait à fond, elle s'était elle-même fait peur. Elle se calmait donc en se souciant de l'état de propreté du verre de ses lunettes rondes, même si cela ne changea rien à l'angoisse qu'elle avait eu. Elle abandonna, se demandant tout de même comme cela se faisait que ses lunettes n'était pas sales. Malgré cela, elle écoutait Edmondo et eu soudainement un moment d'arrêt lorsqu'il eu fini de parler.
Je te préviens que si tu me refait un coup pareil, j’te porte sur mon épaule !

Elle se sentit rougir, peu de garçons avaient eu le privilège de pouvoir la toucher sans se manger une gifle. Et là, il menaçait (sans doute dans le but de détendre l'ambiance) de la porter si elle se rendormait. Mais bon, en s'imaginant le truc, elle voyait plus Edmondo la porter comme un sac à patates plus tôt que comme un prince porte sa princesse : la comparaison fit rire intérieurement Astrid qui se retint de crée un pense bête lui indiquant de la noter.
Aussi, après sa première réaction qui fut de rougir et de se figer, elle lui répondit sur un même ton.


C'est noté !

Au fond, je m'en veux d'avoir complètement cassé l'ambiance comme ça. J'étais toute fière de mon effet après le cadeau et pouf ! Cassage d'ambiance ! Bon, je suis sûre que si on me remontrait la scène, j'exploserais de rire. On a cas dire que c'était un effet comique .... Ou une chute inattendue, comme au théâtre, à voir.
Je reste un moment sans savoir quoi dire ou faire. Une idée me viens alors, une idée qui respecte mon état d'esprit imprévisible et original, une idée rigolote qui détendra l'ambiance et remotivera Edmondo ! Enfin ...... Ce sera l'effet voulut quoi.
Je commence par épousseté ma jupe, le sol n'est pas entretenu après tout. Puis, je prend mon souffle comme un acteur avant de monter sur scène.

Bon, je reprends.
Dis-je avant de tourner sur moi-même comme avant ma chute et de m'arrêter une fois face à lui juste devant la porte, avec un sourire presque comme celui d'avant, on peu juste y lire l'amusement que me procure mon effet.

On y va ? ~

Réussi ! Pas de dodo casseur d'ambiance ! J'ai super bien rejouer la scène de motivation, à vos applaudissement ! Je suis ironique hein. N'oublions pas ça. Me voilà donc devant la porte, regardant mon ami en souriant, un sourire qui se veut radieux, malgré notre position à tous les deux. Je ne suis pas la seule. Mes sommeils imprévisibles risquent également de le mettre en danger, lui. Je m'en voudrais beaucoup de le mettre en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini]

Revenir en haut Aller en bas

Une mystérieuse jeune fille s'embarquant dans une mystérieuse histoire... [PV Edmundo][Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Un casier, une jeune fille dans ses pensées... et PAFF ... || Justin Alambra [Terminé]
» Arneval Malicia, jeune fille pas si pur [terminée]
» Jeune fille aux cheveux de feu, brûle le mal de tes paroles. [Yaelle]
» Arrivée de la jeune fille triste [ LIBRE !!!!!]
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ao Oni :: Voudriez-vous incarner...? :: Entrez-donc dans le manoir... :: Rez de chaussé :: Salle Japonaise-